C'est le temps de louer son chalet pour l’été

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
Depuis 2004, RSVPchalets loue aux Québécois des propriétés pour les vacances, surtout dans l’est du Canada (dont la région de la Gaspésie en photo). 
Photo: RSVPchalets Depuis 2004, RSVPchalets loue aux Québécois des propriétés pour les vacances, surtout dans l’est du Canada (dont la région de la Gaspésie en photo). 

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Est-il déjà trop tard pour trouver un chalet pour l’été?  Non, sauf si l’on souhaite absolument réserver pendant les  périodes de pointe et dans les régions les plus prisées.

 

« Environ 50 % des propriétés sont réservées pendant les périodes les plus achalandées de l’été », affirme Dany Papineau, créateur de WeChalet. Lancée en mars 2019, l’entreprise québécoise se spécialise dans la location à court terme de propriétés en nature.On y recense actuellement 720 chalets, condos de villégiature et autres hébergements, principalement situés dans les régions des Cantons-de-l’Est, des Laurentides, de Charlevoix, de Lanaudière et de l’Outaouais.

Au moment d’écrire ces lignes, environ 350 chalets étaient toujours libres pour le congé de la Saint-Jean-Baptiste, et 300 pour la fête du Canada. « Pour les réservations au cours des semaines de la construction, il reste encore environ 200 chalets », indique l’entrepreneur.

Depuis 2004, RSVPchalets loue aux Québécois des propriétés pour les vacances, surtout dans l’est du Canada. Selon le président et fondateur Thomas Asselin, les régions du Québec où le calendrier s’est rempli le plus vite sont le Bas-du-Fleuve, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, où bien des habitués réservent un an à l’avance. « Les gens ne réservent pas nécessairement plus tôt cette année, estime-t-il. Ceux qui retournent régulièrement [dans ces régions] le font à l’avance. Mais il y a aussi une clientèle d’occasionnels qui a augmenté depuis l’année dernière. Le retour en Gaspésie était déjà une tendance que nous avions observée, mais que la COVID a accentuée. »

Selon lui, la cadence des réservations s’accélérera au cours des prochaines semaines. « Nous commençons à penser aux vacances d’été. C’est comme ça chaque année, mais particulièrement cette année, parce que les États-Unis sont encore bloqués. »

Des réservations de dernière minute

Ceux qui ne peuvent se résigner à préparer leurs vacances plusieurs mois avant le jour J auront toujours la possibilité de surveiller les annulations, plus fréquentes depuis le début de la pandémie. Inauguré le 2 décembre 2020, le site Chalets à rabais en a fait sa spécialité. L’idée a germé dans la tête du fondateur, David Beaulieu, après l’achat d’une propriété de vacances en septembre dernier. « Deux semaines après, il y avait des annulations », relate-t-il.

« Nous avons voulu être une solution aux annulations de dernière minute à cause du confinement. […] Plutôt que de ne pas louer leur chalet, les propriétaires peuvent les proposer au rabais. » Bien que ces aubaines soient disponibles de 7 à 14 jours avant la date de location, réserver plus tôt n’est pas exclu. « Les prix réguliers sont affichés sur le site, et les gens peuvent communiquer directement avec les propriétaires », explique M. Beaulieu.

À plus long terme, ce dernier prévoit ajouter des attraits touristiques. Des articles sont d’ailleurs publiés dans un blogue afin d’inspirer les locataires qui souhaitent explorer les alentours de la propriété qu’ils entendent louer. Pour les escapades spontanées, la section du site de la SEPAQ « Sorties de dernière minute et promotions », accessible dans le bas de la page d’accueil, est également à consulter.

 

À voir en vidéo