Rome - Santa Maria Antiqua nel Foro Romano, un trésor encore caché

Abandonnée au IXe siècle, l’église a ensuite dormi pendant 1000 ans, avant d’être redécouverte en 1900.
Photo: Louise Gaboury Abandonnée au IXe siècle, l’église a ensuite dormi pendant 1000 ans, avant d’être redécouverte en 1900.

Bâtie au milieu du VIe siècle, l’église Santa Maria Antiqua nel Foro Romano est généralement considérée comme le plus ancien et le plus important monument chrétien à l’intérieur du Forum romain. Elle demeure pourtant un secret bien gardé.

Bel exemple des premiers sanctuaires chrétiens érigés sur les ruines de bâtiments païens, cette église mythique a été construite directement sur un complexe architectural bâti par l’empereur Domitien, qui avait tant persécuté les chrétiens. Ironie du sort.


Abandonnée au IXe siècle, probablement isolée par le tremblement de terre qui a secoué Rome en 847, la belle a ensuite dormi pendant 1000 ans, avant d’être redécouverte en 1900 lors de fouilles dirigées par Giacomo Boni. Des travaux d’urgence ont alors été entrepris pour sauvegarder la collection unique de peintures murales effectuées entre les VIe et VIIIe siècles qui orne les murs de l’église. Au fil des ans, les différentes restaurations ont empêché les plâtres de se détériorer et redonné à ce lieu magique un peu de sa splendeur passée.


L’autre Sixtine


À ce jour, quelque 250 m2 de peintures ont survécu aux outrages du temps et aux aléas de l’histoire. Les experts les considèrent comme exceptionnelles et sans égales à Rome et ailleurs. Elles lui ont valu le surnom de chapelle Sixtine du haut Moyen Âge. Leur découverte a d’ailleurs entraîné la réécriture d’un ou deux chapitres de l’histoire de l’art byzantin et médiéval.


Santa Maria Antiqua nel Foro Romano a été longtemps interdite aux visiteurs. N’entraient dans ce Saint des Saints que les archéologues, les historiens de l’art, les restaurateurs et autres experts qui devaient montrer patte blanche. L’église a été récemment sortie de l’oubli pour un mois, du 1er octobre au 4 novembre, lors de visites guidées limitées à 25 personnes, pendant que les restaurateurs y travaillaient encore. Sa réouverture définitive est prévue pour 2013, si Dieu le veut, peut-être 2014. Son accès sera toujours restreint. On ne pourra la visiter qu’avec un guide. Compter une vingtaine d’euros pour la visite guidée et le tarif d’entrée au Forum. La visite était au programme de Res Antiquae, qui ne propose que des visites en italien. À Rome, on fait comme les Romains…

 

Suggestion de guide : Caroline Robert, une Montréalaise établie à Rome depuis plus de 15 ans. Caroline, qui se défend bien d’être une guide accréditée, connaît assez bien Rome et ses environs pour accompagner les visiteurs dans des balades culturelles ou gourmandes carolinerobert.it@gmail.com


 

Collaboration spéciale

À voir en vidéo