Tadoussac - Quatre jours en musique

Le chanteur Yann Perreau
Photo: Jacques Grenier Le chanteur Yann Perreau

La 26e édition du Festival de la chanson de Tadoussac se déploiera tout en musique, en chansons et en... kayak, du 11 au 14 juin. La programmation impressionne tant par la qualité que par les nouveautés offertes au grand public.

«Le plus grand des petits festivals» propose quatre jours de musique pour fêter la chanson francophone sous toutes ses mélodies et ses progressions harmoniques, par l'entremise de huit scènes, d'une soixantaine de spectacles et d'une trentaine d'artistes dont six en provenance du Vieux Continent (Remo Gary, Mell et les Fatals Picards, entre autres).

D'autres noms? Pas de problème: Daniel Bélanger, Yann Perreau, Pagliaro, Catherine Major, Mara Tremblay, Coral Egan et Charles Papasoff (le choix du Devoir). «C'est important d'avoir de gros noms dans un festival en région comme le nôtre; c'est un peu notre locomotive. Ça attire les gens, qui finissent par passer la fin de semaine ici», raconte en toute franchise Thérèse Fournier, la porte-parole du festival pour l'occasion.

De grands noms, certes, pour consacrer une colonne solide à la programmation mais enrichie de découvertes, ô combien nécessaires pour respecter l'esprit des lieux. «Notre volet Découverte est un maillon très important de notre programmation. Et, cette année, les noms qui me viennent rapidement à l'esprit sont Beast ou encore Betty Bonifassi, la chanteuse des Triplettes de Belleville», précise Mme Fournier.

Retenons d'autres noms qui ne sont pas sans intérêt non plus: Marie-Pierre Arthur, La Patère Rose, Misteur Valaire ainsi que le nouveau projet solo de Caracol.

C'est tout? Pas du tout. C'est qu'on a prévu des nouveautés. À titre d'exemple, le spectacle d'ouverture de Xavier Lacouture sera gratuit pour tous (sur réservation) et l'accès à la scène Hydro-Québec sera offert gracieusement tous les après-midi. «C'est une façon pour nous d'aider les gens à assister à des spectacles», lance Mme Fournier. En d'autres mots, crise économique oblige...

Et sur l'eau...

Toujours du côté de l'innovation, une virée en kayak sera organisée de la plage de Tadoussac jusqu'à l'Anse-à-la-Barque, dans le fjord du Saguenay, où vous pourrez assister, à bord de vos embarcations, à un petit concert de David Marin, qui, lui, sera perché sur les rochers. Romantique, n'est-ce pas? On a aussi pensé aux mômes avec Chantois, un spectacle détonnant tout en chansons.

Le traditionnel concours de sculptures sur sable revient en force le 14 juin à la plage de Tadoussac, un must! Et puis, l'événement Les Copains d'abord devrait satisfaire les friands de la musique francophone de France. «C'est vraiment une belle vitrine pour les artistes français pour se faire connaître», ajoute Thérèse Fournier.

Saviez-vous que ce festival mobilise de 75 à 100 bénévoles pour le mener à bon port? Maintenant, vous le savez. Plus encore, cet événement crée une trentaine d'emplois avec un budget d'environ 1,7 million de dollars. C'est donc dire à quel point une participation citoyenne autour d'un projet commun peut donner naissance, année après année, à une si belle aventure. Le développement régional, c'est ça aussi!

***

Collaborateur du Devoir