Visiter la vallée de Napa, un verre à la main

Marie-Claude Di Lillo
Collaboration spéciale
La région de Napa est un pèlerinage obligé pour les amateurs de vins. 
Photo: Hanh Nguyen La région de Napa est un pèlerinage obligé pour les amateurs de vins. 

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

En quête de voyages oenotouristiques mémorables ? La région de Napa, en Californie, est un incontournable, tant pour ses vins que pour son charme bucolique, sa riche histoire et ses activités bien développées.

L’année où tout a commencé

Les vins américains étaient largement sous-estimés par les critiques mondiaux avant les années 1970. Puis le Jugement de Paris, le 24 mai 1976, changea la donne à jamais. Ce concours sous forme de dégustation à l’aveugle, auquel participaient neuf juges français venant des hautes sphères vinicoles, réunissait des vins californiens et français, issus de chardonnay et de cabernet sauvignon. Le jury annonça ses deux favoris, des californiens, et la surprise fut totale ! L’anecdote fit le tour de la planète.

Pour les amateurs de vins, venir à Napa, c’est un pèlerinage obligé pour déguster les meilleurs cabernets sauvignons américains, terre de prédilection de ce cépage, et en apprendre du même coup sur l’histoire de cette viticulture. À Napa, le vin représente le point de départ et d’arrivée de tout.

Rendez-vous avec l’histoire

Cette petite région vinicole d’à peine 50 kilomètres de long a conquis, près de 200 ans plus tôt, des colons européens attirés par la diversité des sols et des microclimats pour y cultiver la vigne. Il est encore possible de visiter, sur réservation, quelques-uns de ces vignobles historiques.

Charles Krug Winery : le plus ancien vignoble encore en activité. En 1861, Charles Krug, allemand d’origine, vient s’établir dans la vallée de Napa pour y fonder un vignoble. Il devient vite le père de la production qualitative de vins dans la région. La famille Mondavi achète ensuite ce domaine en 1943 et, depuis plus de 75 ans et quatre générations, elle perpétue la tradition d’élaborer des vins de première qualité. Leurs cabernets sauvignons, sous l’étiquette Charles Krug, ont remporté plusieurs distinctions.

Au vignoble, on peut visiter la salle de dégustation qui date de 1882. Dans le bâtiment principal, qui sert aussi de chai, on peut déguster de délicieuses pizzas au four à bois et des charcuteries maison. On peut aussi assister à des spectacles de musique au vignoble.

Inglenook : de la tradition à la modernité. En 1879, le capitaine Gustave Niebaum, un passionné de vin qui avait fait fortune dans la traite de fourrures, fait l’acquisition d’une terre à Napa pour en faire un vignoble. Il y construit un château et appelle son domaine Inglenook. Ce domaine survit à la prohibition et produit même un cabernet sauvignon qui reçoit la mention de « vin du siècle ».

Photo: Inglenook Winery

En 1975, le réalisateur Francis Ford Coppola achète une partie du vignoble et la marque Niebaum-Coppola est lancée. Coppola rachètera l’entière propriété en 1995 et relancera la marque avec le nom d’origine, Inglenook. On peut visiter le château historique et y déguster le célèbre vin Rubicon, accompagné de fromages locaux.

Beringer Family Estate : de magnifiques vestiges. Ce vignoble est le plus ancien à avoir été en activité continue pendant près de 147 ans. Durant la prohibition, tous les vignobles ont dû cesser leurs activités, mais pas celui des frères Beringer, puisqu’ils gardèrent le droit de produire du vin de messe. Aujourd’hui, le vignoble n’appartient plus à la famille, mais les bâtiments originaux sont toujours là, dont la magnifique maison victorienne datant de 1884 et ayant appartenu à Frederick Beringer. La Rhine House sert aujourd’hui pour les dégustations.

On peut aussi visiter les caves historiques et s’imprégner du charme d’antan en traversant de magnifiques jardins. Les vins de la maison se sont forgé une réputation d’excellence. Certains ont même reçu la distinction de meilleur vin blanc et rouge par le magazine Wine Spectator.

En route vers la modernité

 

Robert Mondavi Winery : une expérience complète. Robert Mondavi grandit au vignoble Charles Krug, acquis par ses parents. En 1966, il quitte l’entreprise pour créer sa propre cave avec l’envie de créer des vins de classe mondiale. Il choisit To Kalon Vineyard pour son vignoble. Sur la magnifique propriété, on produit un cabernet sauvignon réserve, un vin exceptionnel ayant obtenu 97 sur 100 au pointage de James Suckling, ainsi qu’un magnifique réserve fumé blanc.

Avant de vendre son vignoble, Robert Mondavi (aujourd’hui décédé) a su développer le côté oenotouristique. C’est l’un des rares vignobles à posséder un restaurant. Un chef français prépare des plats raffinés pour accompagner les vins phares de la maison. Outre le resto, on trouve sur place des visites guidées du vignoble et du chai, des dégustations commentées, plusieurs œuvres d’art à contempler, ainsi qu’une magnifique boutique.

Caymus et Caymus-Suisun : deux vignobles d’avant-garde. Un des vignerons les plus connus aujourd’hui est certainement Chuck Wagner avec ses vins Caymus Vineyards. Il est considéré comme l’un des acteurs principaux du renouveau des vins de Napa, avec une vision moderne mettant en valeur le cépage roi de la région, le cabernet sauvignon. Les critiques du Wine Spectator lui ont consacré deux fois, le « Wine of the Year », meilleur vin au monde !

Il a fondé avec ses parents son vignoble en 1972, et est issu d’une longue lignée de viticulteurs à Napa, qui font pousser la vigne depuis 1850. Aujourd’hui ses enfants, Jenny et Charlie, suivent le même chemin et travaillent sur le projet familial, un vignoble fondé il y a dix ans à Suisun Valley, à une quarantaine de minutes au sud-est de Napa.

Photo: Hanh Nguyen

On peut visiter les deux vignobles et y déguster les vins iconiques de la Wagner Family Wines en prenant place sur de magnifiques terrasses sous les parasols, entourées de jardins et de palmiers.

JCB Collection + Raymond’s Vineyards : le show-business et les vins. La vallée de Napa a attiré des vignerons français qui ont décidé de s’y investir pour produire des vins avec moins de restrictions que dans les AOC de Bourgogne, par exemple. C’est le cas de Jean-Charles Boisset, un Bourguignon qui voit grand et qui a le sens du marketing ! Il a repris le vignoble familial des Raymond et en a fait un lieu où expériences multisensorielles, œuvres artistiques et centre d’interprétation de la nature s’entremêlent. Les vins se distinguent par leur élégance et certains sont élaborés en biodynamie.

Ne s’arrêtant pas là dans sa conquête des Amériques, le vigneron a fondé JCB Collection, une marque de vins prestigieux, où il peut laisser libre cours à sa passion pour la fête, le luxe, et la joaillerie ! Ses liens avec le show-business lui ont inspiré des collections de vins uniques présentés dans des flacons sertis de bijoux.

Photo: JCB Collection

Il faut faire un tour au JCB Village, où de nombreux salons, bars et salles privées vous attendent pour déguster les plus belles cuvées de cette cave et pour faire la fête, dans des environnements dignes de Hollywood !

Domaine Chandon : l’héritage français. Fondé en 1973 par Robert-Jean de Vogüé et John Wright, Chandon est l’une des premières entreprises françaises de vin mousseux aux États-Unis. Leurs cuvées sont toutes élaborées en méthode champenoise. Ici, la tradition française côtoie l’art de vivre à l’américaine.

Leur domaine est situé dans un cadre enchanteur, entouré de jardins bucoliques. Pourvu d’un restaurant gourmet qui offre des menus en accord avec les vins, l’endroit possède aussi un bar à cocktails, une boutique de souvenirs, une magnifique terrasse extérieure et des salons pour les dégustations. Les événements et activités y sont multiples.

On peut réserver pour un pique-nique en choisissant une bouteille et une boîte grazing et s’installer ensuite, sous un parasol ou dans un cabana, dans les jardins du domaine. Raffinés, les mousseux brut ou rosé sont des incontournables. Pour une expérience rehaussée, la « Tête de Cuvée » est l’effervescent le plus haut de gamme. La maison produit aussi des vins rouges, dont un excellent cabernet sauvignon.

À ne pas manquer : la suite de cette visite des domaines de la vallée de Napa dans le cahier Plaisirs de la semaine prochaine.

À voir en vidéo