Charlevoix by the sea - Versant du Massif augmente son offre près de Petite-Rivière-Saint-François

Les résidences du Versant du Massif offrent une vue panoramique à 180 degrés sur Les Éboulements et l’Isle-aux-Coudres à l’est, tandis qu’on peut admirer le Massif et l’archipel des îles de Montmagny à l’ouest.<br />
Photo: Source Versant du Massif Les résidences du Versant du Massif offrent une vue panoramique à 180 degrés sur Les Éboulements et l’Isle-aux-Coudres à l’est, tandis qu’on peut admirer le Massif et l’archipel des îles de Montmagny à l’ouest.

À seulement 50 minutes de la capitale québécoise, Versant du Massif offre un éventail de résidences pour se retirer dans la belle région de Charlevoix. Depuis la fin des années 1990, le parc immobilier de Jonathan Chagnon s'enrichit d'unifamiliales, de condos, de chalets, de duplex et de maisons en rangée construites à cinq minutes du centre de ski Le Massif.

Aujourd'hui, plus qu'un promoteur qui vend des terrains et des habitations, Versant du Massif, l'entreprise qui diversifie ses activités dans plusieurs secteurs connexes à l'immobilier, en assure également la gestion locative.

Arrivé pile-poil dans le temps au sein d'une industrie en pleine effervescence, Jonathan Chagnon a commencé à placer ses pions sur la montagne dès 1998. Pendant que Charlevoix devenait une région où il fait bon conjuguer développement immobilier et loisirs en plein air, Versant du Massif se portait acquéreur de nombreux espaces en périphérie du mont, près de Petite-Rivière-Saint-François, aux abords du fleuve.

«À l'époque, j'étais un ski-bum, précise celui qui est d'abord allé enseigner le ski au Massif en 1996. C'est à ce moment que je me suis rendu compte du manque d'hébergement et du potentiel à investir. Assez vite, c'est le côté entrepreneur en moi qui a pris le dessus, admet-il, en précisant qu'il avait déjà dirigé des petites entreprises lorsqu'il était plus jeune, notamment des commerces de fruits et légumes. J'ai donc commencé par acheter un terrain et une partie de terre.» Depuis, il a bâti près de 100 résidences dans son ensemble de villégiature.

Du service « comme dans un resort »


En plus de s'occuper de la gestion locative des résidences qu'il a vendues, Versant du Massif propose un amalgame de services plus que complet. Du gardiennage au chef à domicile le temps d'une réception de fine gastronomie, tout est possible! Même que l'entretien complet des résidences (ménage, tonte de pelouses, déneigement, déboisement, etc.) occupe les journées d'une équipe en place.

Histoire de divertir ses occupants, Versant du Massif s'est aussi employé à offrir des activités récréotouristiques. Piscine extérieure chauffée quatre saisons, jacuzzis et sauna, patinoire, surfaces multisports, services d'esthétisme et de massothérapie, randonnées en traîneau à chien, salon Internet et on en passe. Un service d'urgence 24 heures sur 24 a aussi été pensé. En cas de perte de clefs, par exemple.

Et, en plus de la navette gratuite qui relie le parc immobilier au centre de ski, l'entreprise a également créé un réseau de sentiers qui part de la 138 et se rend jusqu'au fleuve en se raccordant aux réseaux existants. Les amateurs de randonnée, de bicyclette, de ski de fond et de raquette seront servis sur plus de 20 km.

Un développement, plusieurs phases

Situés à flanc de montagne, la centaine de terrains de la première phase sont tous vendus. Avec environ 100 unités, des duplex pour la plupart, le site est construit à 50 %. Sur le site, on dénombre environ 500 personnes en hiver et près de 300 en haute saison estivale.

Depuis quatre ou cinq ans, l'équipe de M. Chagnon travaille sur le développement de nouvelles phases adjacentes. «On est sur le point de commencer à tracer les rues d'un secteur plus haut de gamme, avec des terrains plus grands qui donnent sur une forêt mature.» Une vue panoramique à 180 degrés sur Les Éboulements et l'Isle-aux-Coudres à l'est, tandis qu'on peut admirer le Massif et l'archipel des îles de Montmagny à l'ouest.

Pour ce projet en montagne, qui sera en grande partie composé de maisons unifamiliales ayant de trois à six chambres, Jonathan Chagnon prévoit être plus rigide pour les normes architecturales. «On veut développer un style plus contemporain avec des éléments qui s'harmonisent aussi bien avec le côté champêtre de l'architecture de la région», mentionne-t-il, en ajoutant que Versant du Massif entend aussi prendre un tournant vert pour les constructions à venir. Énergie solaire, géothermie, récupération des eaux... Entouré d'une équipe complète de professionnels en qui il a confiance, le promoteur, qui dit se préoccuper de la conservation du couvert forestier, est prêt à entreprendre de telles innovations en matière de développement durable.

Sur un total de trois kilomètres de rues, l'objectif est de compléter un kilomètre cet automne et d'achever le reste d'ici l'été prochain. Les 90 terrains oscillent entre 100 000 $ et 300 000 $ pour une superficie de 3000 m2 à plus de 10 000 m2. On peut s'attendre à devenir propriétaire avec la formule clef en main, qui inclut entre autres les services énumérés précédemment à partir de 500 000 $.

À son agenda pour les prochains mois, on retrouve aussi la mise en place de trois projets de condominiums pour lesquels on a déjà fait l'acquisition des terrains. Un premier, qui devrait inclure 18 portes et dont la fourchette de prix s'étendra de 150 000 $ à 450 000 $, sera aménagé au coeur du village. Plus luxueux, le deuxième, qui comprendra une vingtaine de portes, prendra place à proximité du mont. Ces unités seront vendues entre 300 000 $ et 450 000 $. «On a retravaillé les plans et on devrait les avoir sous peu. La prévente devrait avoir lieu d'ici janvier et on pense pouvoir commencer la construction à l'automne 2011.»

Quant au troisième complexe prévu en montagne, c'est un projet unique dans Charlevoix. «Contrairement aux autres promoteurs qui offrent des espaces plus traditionnels, soit généralement de 3000 m2 à 5000 m2, nous offrirons une trentaine de terrains de 16 000 m2 pour aménager des condos avec une moyenne de six unités par terrain et quelques maisons en rangée.» L'ensemble devrait comprendre près de 200 portes pour la même fourchette de prix que les condos au coeur du village.

«Pour tous nos projets, en plus d'être situé à cinq minutes des pentes, on a une bonne variation de prix», conclut fièrement Jonathan Chagnon.

***

Collaboratrice du Devoir