Les exigences des supermarchés contribuent à la crise alimentaire mondiale

Genève — Les exigences des supermarchés, dans les pays développés, en faveur de produits frais à l’aspect impeccable et le recours à des dates de consommation arbitraires provoquent des pertes de nourriture massives qui pourraient servir à alimenter le reste de la planète, selon l’ONU. Près de 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées chaque année dans les pays développés, soit plus que la quantité nécessaire à alimenter le milliard d’êtres humains qui souffrent de la faim dans le monde, a affirmé, jeudi, à Genève, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).