Trois villes à découvrir à pied

Marie-Julie Gagnon
Journaliste et chroniqueuse voyage
Dans le Quartier des spectacles, qui dévoilera sous peu sa programmation estivale, les Montréalais peuvent déjà profiter de certaines installations.
Photo: Eva Blue Dans le Quartier des spectacles, qui dévoilera sous peu sa programmation estivale, les Montréalais peuvent déjà profiter de certaines installations.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Comment convaincre les Québécois de profiter des villes cet été alors que l’appel de la nature est plus fort que jamais ? En les faisant marcher ! Voici trois villes à découvrir avec de bonnes chaussures.


 

Trois-Rivières

Généralement rythmée par ses festivals, Trois-Rivières a dû miser sur d’autres atouts pour attirer les visiteurs l’été dernier. « Nous avons décidé de réinventer le centre-ville et de le rendre piétonnier et sécuritaire, relate Valérie Bourgeois, directrice générale adjointe de Culture Trois-Rivières. Nous avons lancé trois parcours à faire de manière autonome, en bulle, pour découvrir l’architecture, le patrimoine et l’histoire avec des pastilles au sol de trois couleurs différentes. »

Cet été, un quatrième parcours sera proposé. « Cette fois-ci, la thématique sera le grand incendie qui a ravagé le quart de la ville en 1908. » Plus interactive grâce à la participation de la jeune pousse My Smart Journey, l’aventure prendra l’allure d’une enquête pour découvrir comment la ville s’est embrasée. Munis de leur téléphone, les visiteurs pourront balayer des codes QR ou taper sur des jetons NSC (comme pour un paiement sans contact) au fil du parcours. Tant qu’à être dans le coin, on en profite pour tester le parcours sonore Premier Shit, du côté du centre d’histoire de l’industrie papetière Boréalis, qui invite depuis 2015 les visiteurs à vivre le premier quart de travail d’un nouvel employé de la Canadian International Paper Company (C.I.P.), jadis le plus important moulin à papier au monde. Une application mobile peut être téléchargée, mais il est aussi possible d’utiliser l’audioguide avec ses propres écouteurs, précise Valérie Bourgeois.

La programmation estivale du centre-ville piétonnier sera dévoilée en juin. Une partie de la rue des Forges est déjà accessible aux flâneurs les fins de semaine depuis la mi-avril.

Montréal

Dans la métropole, 13 rues auront des portions piétonnes cet été. Le Quartier des spectacles, qui vient de lancer sa programmation printanière, dévoilera sous peu son projet estival. « La rue Sainte-Catherine est actuellement piétonne entre De Bleury et le boulevard Saint-Laurent », note Chloé Goldstein, chargée des relations publiques et médias. Les Montréalais peuvent déjà profiter de certaines installations, comme le jeu d’échecs géants.

En plus des « Terrasses et Placott’arts », espaces aménagés pour se prélasser un peu partout au centre-ville, d’autres secteurs seront transformés au cours des prochains mois. Geneviève Archambault, gestionnaire médias et marché agrément chez Tourisme Montréal, souligne notamment la création du collectif Incognito, qui sera présentée dès juin par le Musée des beaux-arts sur l’avenue du Musée, fermée à la circulation durant l’été. « Il y aura entre autres un poème audio de Joséphine Bacon, hommage aux glaciers menacés par le réchauffement climatique. » L’installation fera écho à l’exposition Écologies. Ode à notre planète, actuellement à l’affiche. Pour redécouvrir Montréal sous d’autres angles, Guidatours a pour sa part concocté 15 nouvelles visites à pied portant sur différentes thématiques, dont Ces femmes qui ont façonné Montréal et 300 ans de crimes et de justice à Montréal. « C’est vraiment pour les Montréalais », précise Mme Archambault.

Lancé en février, le parcours Les Fouines du Plateau, qui relie neuf attraits du Plateau Mont-Royal, propose de découvrir l’architecture, les murales et l’histoire de commerces de l’arrondissement à l’aide de codes QR. Un livre-jeux et une carte, qu’on peut aussi télécharger chez soi, sont disponibles dans cinq commerces pour bien profiter de l’expérience.

Geneviève Archambault rappelle par ailleurs l’existence de la promenade Fleuve-Montagne, un parcours pédestre de 3,8 km qui relie le Saint-Laurent au mont Royal. « C’est un legs du 375e anniversaire de Montréal et c’est assez méconnu », dit-elle.

Québec

À Québec, les rues partagées seront de retour dans plusieurs arrondissements cet été. Des rues réservées aux piétons et des places éphémères disséminées au centre-ville rendront les promenades encore plus agréables. Au moment où nous rédigions ces lignes, plusieurs détails restaient encore à préciser, mais la Ville de Québec promet « une programmation d’activités estivales éclatées ».

À signaler : Passages insolites, qui proposera un nouveau parcours d’art public déambulatoire du 26 juin au 11 octobre, et le spectacle extérieur Où tu vas quand tu dors en marchant, imaginé par le Carrefour international de théâtre, à Limoilou. « C’est comme un parcours d’œuvres d’art grandeur nature et animé », explique Robert Lancup, délégué commercial à l’Office du tourisme de Québec. Version transformée de l’édition de 2019, ce spectacle éclaté (et gratuit) sera présenté à compter du 24 juin aux abords de la rivière Saint-Charles.

Entre deux escapades nature, voilà de quoi donner envie d’arriver en ville !

À surveiller

• Jusqu’en novembre 2021, le Musée d’art de Joliette (MAJ) expose l’oeuvre Mackwisiwin [La force] de l’artiste atikamekw Eruoma Awashish. Réalisée en collaboration avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière après la mort tragique de Joyce Echaquan, la murale, qui représente la famille de cette dernière, peut être admirée depuis la rue, sur la façade le musée.

• Depuis quatre ans, le Sentier culturel de Gatineau propose un itinéraire urbain axé sur la découverte d’oeuvres, d’attraits et de découvertes culturelles, relié par un fil rouge inspiré de la Freedom Trail de Boston.

• Piétons Québec a salué les initiatives de différentes villes qui ont aménagé leurs espaces pour attirer les piétons l’été dernier. Parmi celles qui se sont démarquées, en plus de Trois-Rivières : le Vieux-Terrebonne, Drummondville, Victoriaville, Saint-Sauveur et Sherbrooke.

• Les mesures d’urgence sont maintenant levées dans la région de Québec ainsi que dans les MRC de Lévis, de Bellechasse et de Montmagny-L’Islet, et le seront dès lundi en Outaouais et dans la MRC Rimouski-Neigette. Les déplacements entre les régions continuent toutefois d’être déconseillés pour le moment, surtout pour les résidents des zones rouges.

 

À voir en vidéo