Les Géminides: la tête dans les étoiles

Hélène Roulot-Ganzmann Collaboration spéciale
Les Géminides ont une vitesse moyenne de 36 km/s, environ la moitié de celle des Perséides, ce qui leur donne une couleur jaunâtre.
Photo: iStock Les Géminides ont une vitesse moyenne de 36 km/s, environ la moitié de celle des Perséides, ce qui leur donne une couleur jaunâtre.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Dimanche soir, vers 20 h, on sert un bon chocolat chaud aux enfants, on se prépare un petit verre de vin chaud fleurant bon la cannelle, et on se poste derrière la fenêtre nous offrant la vue la plus dégagée pour observer les Géminides...

Les étoiles, ça fait des années que vous les regardez filer au mois d’août, période à laquelle les Perséides font leur show. Mais aviez-vous déjà entendu parler des Géminides ?

« C’est la pluie d’étoiles filantes la plus importante de l’année après les Perséides, et elle survient toujours autour de la mi-décembre, explique le passionné d’astronomie et coordonnateur d’activités scientifiques au Planétarium Rio Tinto Alcan, Loïc Quesnel. On peut en observer jusqu’à 150 par heure. Les Géminides portent ce nom, car lorsqu’on les observe, elles semblent provenir de la constellation du Gémeaux. »

Astéroïde et autres particularismes

Alors que la plupart des pluies de météores sont alimentées par des poussières provenant de comètes, les Géminides sont la seule pluie dont la source est un astéroïde, appelé 3200 Phaéton.

« Chaque année, vers la mi-décembre, la Terre repasse tout près de l’orbite de Phaéton, dont le sillage est jonché de milliards de particules qui nous donnent cette fameuse pluie de météores, nous explique-t-on sur le site du Planétarium. On a découvert récemment que certains astéroïdes ne sont rien de plus que des agglomérats de roches peu compactés, ce qui explique comment un tel objet pourrait alimenter en poussière une pluie d’étoiles filantes. »

Les Géminides ont une vitesse moyenne de 36 km/s, environ la moitié de celle des Perséides, ce qui leur donne une couleur jaunâtre. Elles atteindront cette année leur maximum vers 13 h (HNE) le 14 décembre. On peut donc s’attendre à une très belle prestation de leur part durant les nuits du 13 au 14 et du 14 au 15, d’autant que les conditions astronomiques seront excellentes : le croissant lunaire sera couché depuis le début de la soirée et ne gênera pas les observations. Croisons seulement les doigts pour que le ciel soit dégagé !

Pour ne pas en manquer une miette

On réserve… sa soirée du 13 décembre, car c’est à cette date que les Géminides seront les plus prolifiques. Vers 20 h pour être précis.

 

On trouve… un lieu d’observation dégagé, où les arbres et les maisons ne bloquent pas la vue.

 

On cherche… la noirceur. Il doit faire le plus sombre possible, on éteint donc tout dans la maison !

 

On y consacre… toute son attention. Pas besoin d’équipement (jumelles ou télescope), des yeux bien attentifs suffisent.

 

Et on n’oublie pas de préparer sa liste de voeux…