Les plus jeunes invités au spa durant la relâche

Il importe de prendre certaines précautions pour accueillir ces petits invités spéciaux. Puisque les enfants sont plus vulnérables aux variations de température et en raison des risques de déshydratation, la température des bains est diminuée. La durée des soins est elle aussi réduite.
Photo: BALNEA spa + réserve thermale Il importe de prendre certaines précautions pour accueillir ces petits invités spéciaux. Puisque les enfants sont plus vulnérables aux variations de température et en raison des risques de déshydratation, la température des bains est diminuée. La durée des soins est elle aussi réduite.

Il n’y a pas que les parents qui courent après le temps. Les enfants aussi vivent à un rythme effréné. Entre l’école, les devoirs et les activités parascolaires, pourquoi ne pas leur offrir un moment de détente au spa ? La semaine de relâche semble le moment tout indiqué, alors que de nombreux établissements ouvrent leurs portes spécialement pour eux.

Relaxer dans les bains au milieu des pentes enneigées : un moment que les enfants peuvent vivre une fois par année durant la semaine de relâche au BALNEA spa + réserve thermale de Bromont. Alors qu’ils n’y sont généralement pas admis, ils attendent maintenant les matinées relève avec impatience. À quelques reprises pendant l'année, les 5 à 12 ans sont invités à venir profiter des bains dans une ambiance des plus familiales. « C’est une activité à laquelle ils n’ont pas accès normalement. Ça devient spécial. Les enfants de tous les âges apprécient énormément », constate Andréanne Alix, chef de marque chez BALNEA. Or durant la totalité de la relâche, du 2 au 12 mars, les jeunes de 12 ans et plus sont admis.

À l’américaine ou à la nordique

Photo: BALNEA spa + réserve thermale Relaxer dans les bains au milieu des pentes enneigées : un moment que les enfants peuvent aussi vivre une fois par année durant la semaine de relâche.

Au Strøm spa, la philosophie est directement basée sur celle des pays scandinaves où les enfants font partie intégrante de la vie et accompagnent régulièrement leurs parents dans leur circuit de détente (voir encadré). « En Amérique du Nord, on a tendance à mettre les enfants à l’écart de certaines activités, remarque Sarah Lebel du Strøm spa. Ici, on essaie de leur faire découvrir certaines activités, dont les bains thermaux et la massothérapie. Les parents peuvent prendre ce temps d’arrêt avec leurs enfants pour se concentrer sur autre chose que leur routine dans un environnement silencieux. » Là-bas, ce sont les dimanches matin qui sont réservés aux familles, et ce, toute l’année. Les tout-petits peuvent participer à ces brunchs familiaux dès l’âge de trois ans.

Cela ne signifie pas pour autant que ces établissements de détente délaissent l’ambiance zen qui les caractérise. « On permet aux familles de discuter, mais on demande de parler à voix basse et on évite les cris. On veut garder un cocon de bien-être qui est propice à la relaxation et au retour vers soi », explique Sarah Lebel.

À l’Ovarium spa de Montréal, les soins sont offerts toute l’année aux enfants, mais la directrice adjointe de l’établissement, Charlotte Petel, précise que ce ne sont pas tous les individus de moins de 18 ans qui sont admis pour autant. « Cela dépend beaucoup de la maturité de l’enfant. Autour, il y a des gens qui donnent des soins ou des adultes qui ont besoin de calme. On veut que l’espace en reste un de relaxation. Un enfant entouré d’adultes prend peut-être plus au sérieux l’expérience qu’un lieu avec beaucoup d’enfants qui peut créer une excitation. Si un enfant arrive dans un milieu qui est plus bruyant, ça ne va pas le soutenir dans la détente », remarque-t-elle.

À la rescousse des enfants anxieux

On connaît les bienfaits du massage et des bains sur les adultes. Pourquoi les enfants ne pourraient-ils pas eux aussi profiter de ce moment de détente ? D’ailleurs, les avantages s’avèrent être relativement les mêmes, peu importe l’âge : diminution du stress et de l’anxiété, relâchement des tensions musculaires.

Charlotte Petel de l’Ovarium spa est à même de le constater quand des mineurs viennent profiter des soins. « Il y a des enfants qui reviennent régulièrement quand ils sont dans des périodes d’examens ou s’ils vivent des moments plus difficiles. Il y a beaucoup d’enfants anxieux. Les soins sont tout aussi bénéfiques que pour un adulte et même plus dans certains cas. Les enfants sont parfois plus réceptifs », constate-t-elle.

Des précautions à prendre

Même si les enfants aiment au plus haut point cette expérience, il importe de prendre certaines précautions pour accueillir ces petits invités spéciaux. Puisque les enfants sont plus vulnérables aux variations de température et en raison des risques de déshydratation, la température des bains est diminuée.

La durée des soins est elle aussi réduite. Car si les enfants prennent plaisir à se détendre, ils peuvent rapidement se lasser d’un massage de plus de 30 minutes. « Un massothérapeute qui masse un enfant, ce n’est pas la même chose. Les enfants peuvent avoir la bougeotte sur la table alors il faut être un peu plus créatif pour les stimuler », remarque Charlotte Petel.

Il y a des enfants qui reviennent régulièrement quand ils sont dans des périodes d’examens ou s’ils vivent des moments plus difficiles. Il y a beaucoup d’enfants anxieux.

 

Même son de cloche au spa BALNEA, qui offre une introduction à la méditation pleine conscience pour les enfants durant la semaine de relâche. Mais pas plus de 10 minutes, précise Andréanne Alix. « Ces ateliers visent surtout à initier et à sensibiliser l’enfant à l’importance de vivre le moment présent et d’apprendre à se relaxer. Ça met les enfants en état de contemplation quand ils arrivent sur le site de la réserve. »

Il faut toutefois préciser que les parents restent les principaux responsables de leurs enfants et doivent en assurer la constante surveillance, entre autres, en contrôlant la durée de la visite dans les saunas et les hammams.

Et si les parents souhaitent plus de tranquillité, rien ne les empêche de revenir profiter des spas, cette fois sans leur progéniture !

Une tradition familiale en Scandinavie

Dans les pays nordiques, les enfants ne sont pas exclus des bains et des saunas, au contraire ! Ils sont initiés très tôt aux bienfaits des spas. Depuis des centaines d’années, ces réserves thermales font pratiquement partie de l’ADN des Scandinaves. Les spas restent d’ailleurs de hauts lieux de sociabilité.

À titre d’exemple, de nombreuses familles finlandaises se retrouvent dans les saunas au moins une fois par semaine dans un pays qui n’en compte pas moins de deux millions. En Islande, les parents amènent même leur progéniture au spa quelques heures avant de dormir, question de les plonger dans un état de détente propice au sommeil. Peut-être est-ce leur secret pour compter parmi les peuples les plus heureux du monde ?

D’autres endroits où en profiter pendant la relâche

Skyspa à Québec : accès aux bains et aux saunas pour les enfants du 5 au 11 mars en matinée. Matinées en famille tous les dimanches de l’année.

Sibéria station spa, à Québec : les enfants sont les bienvenus tous les matins de la relâche du 4 au 12 mars.

Manoir du lac William, à Saint-Ferdinand, au Centre-du-Québec : les bains nordiques extérieurs demeurent accessibles aux enfants en matinée seulement. Offert toute l’année.