«La retraite du Dr Gravely»: s'évader, dans la cuisine

Des joueurs tentent de dénicher des indices dans une version grandeur nature du jeu d'évasion «Escape the room» à Novi Sad, en Serbie.
Photo: Andrej Isakovic Agence France-Presse Des joueurs tentent de dénicher des indices dans une version grandeur nature du jeu d'évasion «Escape the room» à Novi Sad, en Serbie.


Joie et bonheur pour les amateurs d’énigmes : il est possible de se mesurer aux jeux d’évasion (« escape rooms ») dans le confort de sa maison. Les établissements consacrés à ces activités essaiment partout dans le monde depuis quelques années et, vu leur succès, des éditeurs en offrent des moutures simplifiées à résoudre chez soi. Avec un peu moins de tension. Dans Le secret de la retraite du Dr Gravely, les joueurs, renvoyés en 1913, ont gagné un séjour dans un célèbre établissement de santé et de mieux-être qui promet de revigorer tout le monde grâce à des traitements révolutionnaires. Évidemment, c’est trop beau pour être vrai.

Sitôt arrivés, les visiteurs sont enfermés dans un bureau et doivent s’en sortir à l’aide des indices qu’ils ont sous la main. En réalité, les joueurs ont quatre enveloppes remplies d’articles variés à leur disposition et ils les ouvrent au fur et à mesure qu’ils résolvent casse-tête, énigmes et devinettes, tous plutôt faciles, tout en respectant le temps qui leur est imparti, sans quoi ils échoueront.

Photo: Martin Blais Le Devoir «La retraite du Dr Gravely» offre une expérience amusante et à prix modique pour un groupe qui aime se creuser la tête.

Les réponses sont confirmées ou pas grâce à une habile « roue des solutions » qui permet de progresser sans devoir se fier à l’environnement (comme dans un jeu d’évasion « réel ») ou à un logiciel (comme dans un jeu vidéo). Il existe tout de même un site Web très bien conçu qui offre des solutions en dernier recours. Difficile de décrire le tout de façon plus détaillée sans gâcher votre plaisir.


Le charme des jeux d’évasion réside dans leurs thèmes, leurs accessoires, bref, l’immersion. Il est certainement plus dramatique de tenter d’enlever ses menottes ou encore de chercher la combinaison d’un cadenas à travers les livres d‘une bibliothèque que de résoudre des énigmes assis à table.

Mais cela n’enlève rien à La retraite du Dr Gravely, qui offre une expérience amusante et à prix modique pour un groupe qui aime se creuser la tête. Mention honorable aux instructions de réassemblage claires qui permettent de transmettre le jeu à un ami, et notez qu’au-delà de quatre ou cinq joueurs, certains risquent de se tourner les pouces.

Escape the Room. Le secret de la retraite du Dr Gravely

★★★ 1/2

Thinkfun, de 3 à 8 joueurs, 13 ans et plus, 90 minutes