Le pilotage, un métier méconnu mais essentiel pour la sécurité du transport maritime sur le fleuve Saint-Laurent

Les pilotes du Saint-Laurent jouissent de points de vue privilégiés sur les paysages.
Photo: Corporation des pilotes du Saint-Laurent central Les pilotes du Saint-Laurent jouissent de points de vue privilégiés sur les paysages.

Ils surfent d’un navire à l’autre sur le fleuve, seuls maîtres à bord le temps d’un parcours précis entre Les Escoumins et le port de Montréal, en passant par Trois-Rivières, Québec et la rivière Saguenay. Les pilotes du Saint-Laurent, cette voie navigable reconnue comme capricieuse, prennent les commandes des navires locaux et étrangers qui le sillonnent. Et contrairement au reste du monde, la Loi canadienne sur le pilotage oblige les équipages à céder la gouverne de leurs bateaux à un pilote accrédité pour cette zone maritime difficile à dompter.

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? .