Félix Auger-Aliassime passe au troisième tour de l’Omnium Banque Nationale

Malgré un jeu parfois inconstant, Auger-Aliassime a vaincu le Japonais Yoshihito Nishioka en deux manches mercredi soir.
Paul Chiasson La Presse canadienne Malgré un jeu parfois inconstant, Auger-Aliassime a vaincu le Japonais Yoshihito Nishioka en deux manches mercredi soir.

Ça n’a peut-être pas été l’entrée en scène parfaite pour Félix Auger-Aliassime à Montréal, mais il en a fait assez pour passer au tour suivant.

Malgré un jeu parfois inconstant, Auger-Aliassime a vaincu le Japonais Yoshihito Nishioka en deux manches de 7-6 (6), 6-4, mercredi soir, lors du deuxième tour de l’Omnium Banque Nationale.

Sixième tête de série du tournoi, Auger-Aliassime a réussi 17 as, mais il a commis 33 fautes directes, dont 25 en première manche. Il s’est compliqué la tâche lors d’un premier set qui a duré 70 minutes avant de trouver ses repères.

Auger-Aliassime accède à la troisième ronde du tournoi pour une deuxième fois en carrière, après 2019 à Montréal, et il affrontera maintenant le Britannique Cameron Norrie (no 9). Norrie a stoppé le Québécois en demi-finale du tournoi de Los Cabos, la semaine dernière.

Nishioka revenait d’une défaite en finale au tournoi de Washington et il a battu le Français Benoit Paire pour obtenir son rendez-vous avec Auger-Aliassime.

Après une première partie expéditive au service, Auger-Aliassime a connu deux séquences difficiles et le Japonais en a profité au cinquième jeu. Il a brisé le favori de la foule à sa cinquième balle de bris pour prendre les devants 3-2.

Auger-Aliassime a aussitôt répliqué grâce à de violentes frappes qui ont bousculé Nishioka. Le Québécois a brisé son adversaire pour créer l’égalité 3-3 et il a tranquillement retrouvé son aplomb au service.

C’est cependant le jeu erratique d’Auger-Aliassime qui s’est mis de la partie. Pendant que Nishioka retournait les balles en fond de terrain, la sixième tête de série a commencé à collectionner les coups hors cible.

À sa première balle de manche lors du bris d’égalité, Auger-Aliassime n’a pas été en mesure de gagner le point avec un smash et Nishioka lui a servi un très beau coup pour niveler la marque à 6-6.

Le jeune homme de 22 ans s’est toutefois racheté à sa deuxième tentative. Il a résisté aux attaques du Japonais et il a réussi un spectaculaire coup en croisé pour enlever la manche sous les applaudissements nourris de la foule.

Dès le début de la deuxième manche, Auger-Aliassime a mis de la pression sur son rival et il s’est donné cinq balles de bris sans toutefois en concrétiser une. Ce ne fut que partie remise pour le Québécois, qui a finalement brisé Nishioka lors du cinquième jeu pour prendre les devants 3-2.

Bien appuyé par son service et son coup droit, Auger-Aliassime a mis fin au débat lorsqu’il a repris les balles, après avoir gaspillé deux occasions à la neuvième partie.

Après la défaite du favori et champion en titre du tournoi, le Russe Daniil Medvedev, ainsi que celles de l’Espagnol Carlos Alcaraz (no 2) et du Russe Andrey Rublev (no 5), la voie est un peu plus libre pour l’obtention du titre.

Le Norvégien Casper Ruud (no 4) est actuellement le joueur le mieux classé à être installé au troisième tour. Le Grec Stefanos Tsitsipas (no 3) doit affronter le Britannique Jack Draper sur le court central du stade IGA, plus tard mercredi.

À voir en vidéo