Nadal en finale après l’abandon de Zverev

Alexander Zverev s’est violemment tordu la cheville droite en cours de match et a dû revenir sur le terrain avec des béquilles pour concéder la victoire à Rafael Nadal.
Anne-Christine Poujoulat Agence France-Presse Alexander Zverev s’est violemment tordu la cheville droite en cours de match et a dû revenir sur le terrain avec des béquilles pour concéder la victoire à Rafael Nadal.

Rafael Nadal n’est plus qu’à une victoire d’un 22e Grand Chelem record : l’Espagnol s’est qualifié vendredi pour la finale de Roland-Garros après un match écourté par une blessure à la cheville droite d’Alexander Zverev, contraint à l’abandon avant le bris d’égalité de la deuxième manche.

Nadal, treize fois lauréat sur la terre battue parisienne depuis 2005, y jouera sa quatorzième finale dimanche contre le Norvégien Casper Ruud (8e), qui est sorti gagnant de son match contre le Croate Marin Cilic (23e).

 

Zverev a abandonné alors qu’il était mené 7-6 (10 / 8), 6-6 après un bras de fer de plus de trois heures. Il s’est violemment tordu la cheville droite en bout de course après son ultime frappe et a été évacué du court en fauteuil roulant, en larmes, avant d’y revenir, avec des béquilles, officialiser son abandon.

« C’est très dur, je suis très triste pour lui », a réagi Nadal. « Il jouait un tournoi incroyable, je sais combien il se bat pour gagner un Grand Chelem. Il n’a vraiment pas eu de chance, mais je suis sûr qu’à l’avenir il va en gagner, et pas un, mais beaucoup plus. »

« Bien sûr être en finale de Roland-Garros une fois de plus est un rêve, mais en même temps, que ça se termine comme ça, le voir pleurer dans les vestiaires, c’est un moment très difficile », a-t-il ajouté.

Qualifié pour la finale le jour de ses 36 ans, « Rafa » devient ainsi le deuxième finaliste le plus âgé de Roland-Garros de l’histoire, après l’Américain Bill Tilden, 37 ans en 1930.

Avant la blessure de Zverev, les deux joueurs disputaient un match marathon : après un peu plus de trois heures de jeu, ils n’avaient pas encore bouclé la deuxième manche. Chacun des deux sets a duré le temps d’un match de foot.

Le gaucher majorquin a empoché le premier de très haute lutte, après avoir fait face à quatre balles de set d’affilée dans le jeu décisif (de 6-2 à 6-6).

L’Allemand de 25 ans a réussi le meilleur début de match avec un bris en entrée et en menant 4-2. Mais Nadal a recollé, puis s’est procuré trois premières balles de set à 5 jeux à 4. En vain. L’Espagnol a fini par conclure à sa sixième occasion dans le bris d’égalité.

Dans la deuxième manche, Zverev n’a pas su conclure quand il a servi à 5 jeux à 3 pour égaliser à une manche partout.

« Ça a été un match hyperdifficile, on jouait depuis 3 heures et on n’avait même pas fini le deuxième set », a déclaré Nadal. « C’est l’un des plus grands défis sur le circuit aujourd’hui de l’affronter quand il joue à ce niveau-là. »



À voir en vidéo