Le Canadien défait les Stars 5-3 et signe sa première victoire en 2022

Michael Pezzetta a touché la cible pour le Canadien.
LM Otero Associated Press Michael Pezzetta a touché la cible pour le Canadien.

Le vent serait-il en train de tourner chez le Canadien de Montréal ? Quelques heures après que Kent Hughes eut été nommé directeur général du Canadien, les hommes de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme ont signé leur première victoire en 2022, au compte de 5-3 mardi soir contre les Stars de Dallas.

En plus des nombreux poteaux qui ont joué en faveur du Canadien, deux reprises vidéo lui ont été favorables. Un fait rarissime, selon Ducharme.

 

« Je vais aller m’acheter un billet de (loterie) Powerball — je pense qu’il est de 160 millions $US. Deux décisions favorables. On va garder le compte, si jamais ça continue de changer de côté. Mais oui, c’était bien. On a profité de nos occasions. Surtout en désavantage numérique ; Samuel (Montembeault) a fait de gros arrêts. J’ai aimé l’implication de nos joueurs aussi, avec les lancers bloqués entre autres. Ça nous a procuré une victoire, et c’est apprécié c’est certain », a déclaré le pilote du CH.

Christian Dvorak, deux fois, Michael Pezzetta, Tyler Toffoli — qui disputait un premier match depuis le 4 décembre — et Josh Anderson ont touché la cible pour le Canadien (8-25-5), qui a ainsi signé une première victoire depuis celle de 3-2 acquise en tirs de barrage contre les Flyers de Philadelphie le 16 décembre. Nick Suzuki s’est aussi signalé avec deux mentions d’aide.

« Le retour de’Toff’a beaucoup amené à notre équipe, sur la glace mais aussi au niveau du leadership dans le vestiaire, a noté Ducharme. Ils (Toffoli et Suzuki) ont bien fait, ils ont marqué un gros but et je pense qu’ils ont joué un solide match. »

Jacob Peterson, Tyler Seguin et Joe Pavelski ont noirci la feuille de pointage pour les Stars (18-16-2), qui ont encaissé un troisième revers d’affilée.

Samuel Montembeault a été étincelant devant le filet du Tricolore et il a terminé sa soirée de travail avec 48 arrêts. Montembeault a donc signé sa deuxième victoire cette saison, et sa première depuis le 20 novembre contre les Predators de Nashville.

Son vis-à-vis, Jake Oettinger, a cédé cinq fois sur 18 tirs avant de céder sa place au troisième vingt à Braden Holtby, qui a complété le match devant la cage des Stars.

Les deux équipes ont échangé quelques belles occasions de marquer en première période, mais elles sont retournées bredouilles au vestiaire au premier entracte — notamment grâce au brio de Montembeault. Dvorak a finalement délié l’impasse en supériorité numérique à 7:35 de la période médiane, après avoir décoché un tir sur réception de l’enclave qui a battu Oettinger de vitesse sous sa mitaine. Pezzetta a doublé l’avance du Bleu-blanc-rouge 22 secondes plus tard.

Il ne fallait toutefois pas compter les Stars pour battus. Loin de là.

Peterson a d’abord rétréci l’écart avec 3:36 à écouler à la période, en frappant la rondelle au vol, de l’enclave, derrière Montembeault. Le Québécois a ensuite dû intervenir pour réparer une bourde de ses défenseurs, en se dressant devant Michael Raffl en échappée — une reprise vidéo a d’ailleurs été nécessaire pour confirmer qu’il n’y avait pas de but. Le fameux « 0-en-12 » de Ducharme, ce sera pour une prochaine fois.

Puis, au retour du deuxième entracte, le Canadien a maintenu la pédale au plancher et enfoncé trois buts supplémentaires. Toffoli a touché la cible après 63 secondes de jeu, et Dvorak a creusé l’écart à 4-1. Seguin a riposté 25 secondes plus tard, mais Anderson a redonné un coussin de trois buts au Tricolore à 4:17 — à la suite d’une autre reprise vidéo en faveur des Montréalais.

Les Stars ont démontré des signes de frustration en fin de match, en provoquant notamment quelques escarmouches. Jamie Benn, des Stars, ainsi qu’Anderson et Jonathan Drouin, du Canadien, ont notamment été chassés du match après avoir écopé d’inconduites de partie. On ignore pour l’instant si d’autres sanctions seront imposées par la ligue.

« Nous verrons », a simplement dit Ducharme au sujet des sanctions qui pourraient être imposées à ses joueurs.

Pavelski a complété la marque pour les Stars, alors qu’il restait 1:19 au cadran.

En plus de Toffoli, le Canadien a pu compter sur le retour au jeu du défenseur Kale Clague à Dallas. Pezzetta était également de retour dans la formation partante, après avoir cédé sa place à Laurent Dauphin la veille contre les Coyotes.

Ces décisions ont été prises après que le CH eut inscrit les noms des attaquants Cole Caufield et Joel Armia sur la liste des joueurs soumis au protocole de la COVID-19 plus tôt en journée. Armia en est à un troisième séjour sur cette liste depuis le début de la pandémie, en mars 2020.

Le Canadien poursuivra son voyage de sept matchs en rendant visite aux Golden Knights, à Las Vegas, jeudi soir. Il s’agira d’un deuxième match entre les deux équipes cette saison, après le revers de 5-2 du CH encaissé au Centre Bell le 6 novembre dernier.

Entre-temps, Hughes doit rencontrer les médias montréalais en conférence de presse mercredi à 16h.

Échos de vestiaire

 

Tyler Toffoli semblait satisfait de sa performance, à son premier match en plus d’un mois.

« J’ai été à l’écart du jeu longtemps, et ça m’a pris la moitié du match avant de finalement pouvoir retrouver mes jambes. J’ai ensuite réalisé que je disposais d’un peu plus de temps pour effectuer un jeu lorsque j’avais la possession de la rondelle, et j’étais plus confortable. Jake (Evans) et’Suzi’ (Suzuki) ont fait du bon boulot pour m’épauler. ’Monty’ (Montembeault) a très bien fait pour nous garder dans le match, nous avons joué de chance en quelques occasions — notamment avec les poteaux, en début de match —, mais nous avons obtenu la victoire. »

Nick Suzuki savait qu’il devait en donner plus, après sa contre-performance de la veille contre les Coyotes de l’Arizona. Et il a répondu avec deux mentions d’aide.

« Je savais que je devais être meilleur. Par moments, hier, je n’avais aucun impact sur l’issue de la rencontre. ’Dom’ (Ducharme) m’a donc mis au défi d’être meilleur aujourd’hui, et j’ai fait tout en mon possible pour aider l’équipe à l’emporter. »

Nick Suzuki a souligné la performance du gardien Samuel Montembeault, qui a été criblé d’une cinquantaine de tirs par les Stars.

«’Monty’ (Montembeault) a joué de façon incroyable. Il a effectué de gros arrêts, et il nous a probablement procuré la victoire. N’eût été ses gros arrêts — plusieurs d’entre eux carrément acrobatiques —, peut-être que nous n’aurions pas remporté ce match. Il a été de toute évidence notre première étoile ce soir. »

À voir en vidéo