Le Canada remporte ses premières médailles aux Jeux olympiques de Tokyo

C’est la deuxième médaille olympique pour Jennifer Abel (à droite), après le bronze décroché à Londres, il y a neuf ans mais la première pour sa partenaire Mélissa Citrini-Beaulieu.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne C’est la deuxième médaille olympique pour Jennifer Abel (à droite), après le bronze décroché à Londres, il y a neuf ans mais la première pour sa partenaire Mélissa Citrini-Beaulieu.

Le Canada a gagné dimanche ses premières médailles des Jeux olympiques de Tokyo.

La délégation canadienne a d’abord pu savourer une première médaille d’argent grâce aux nageuses Penny Oleksiak, Kayla Sanchez, Margaret MacNeil et Rebecca Smith.

Le quatuor s’est hissé en deuxième place de l’épreuve du 4x100 mètres style libre, parcourant la distance en un temps de 3:32,78. Lors d’un dernier élan, Oleksiak a étiré le bras pour permettre au Canada de devancer les États-Unis de trois centièmes de secondes.

« Je pense que nous avions toutes espoir de remporter une médaille, a affirmé Oleksiak. Nous ne savions pas quelle allait être la couleur, mais je sais juste que nous en voulions une. Que cette médaille soit en argent, c’est plutôt fou. »

Quelques heures plus tard, les Québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont été très constantes lors de leurs cinq plongeons et elles ont obtenu une médaille d’argent au tremplin 3 mètres synchro.

Abel et Citrini-Beaulieu ont pris le deuxième échelon à la suite de leur quatrième plongeon et elles ont obtenu un total de 300,78 points pour aisément devancer les Allemandes.

« Aujourd’hui, nous avons fait tout ce que nous avons voulu faire. Nous avons pensé au moment présent, pas au futur ni au passé. Nous avons vécu le moment ensemble. Je trouve ça beau ce que nous avons réalisé ensemble », a observé Abel.

D’autres nageuses canadiennes se sont illustrées lors des qualifications de natation. Kylie Masse (3e) et Taylor Ruck (12e) ont obtenu leur laissez-passer pour les demi-finales au 100 mètres dos. Âgée de seulement 14 ans, Summer McIntosh (5e) a impressionné au 400 mètres style libre et elle s’est qualifiée pour la finale.

L’équipe masculine au 4x100 mètres style libre est également parvenue à se qualifier pour la finale, à la suite d’une septième position.

En tennis de table, Mo Zhang a bien amorcé le tournoi en simple féminin en battant la Russe Yana Noskova 4-3. En badminton, Michelle Li a défait la Guatémaltèque Nikte Alejandra Sotomayor 2-0.

La boxeuse Mandy Bujold ne quittera pas Tokyo avec une médaille, mais elle pourra malgré tout se dire qu’elle a fait progresser son sport comme pionnière.

Bujold s’est inclinée par décision unanime aux points contre la Serbe Nina Radovanovic, à son premier combat du tournoi. Mais de son propre aveu, c’est celui qu’elle a mené contre le Comité international olympique qui a été le plus accablant.

L’Ontarienne de 34 ans s’est qualifiée pour les Jeux de Tokyo après avoir gagné un appel auprès du Tribunal arbitral du sport pour les femmes ayant eu une grossesse ou qui étaient en récupération post-partum. Cette décision aura des effets positifs pour les générations à venir.

« Plusieurs personnes disaient qu’une seule femme ne pouvait pas s’en prendre au CIO, mais je l’ai fait et j’ai créé ce changement, a dit Bujold. Je vais rendre la vie plus facile pour les femmes qui vont suivre. Plusieurs femmes vont à ces Jeux olympiques en tant que mères et elles sont aussi au sommet de leur art. »

Défaites crève-cœurs

À ses premiers Jeux olympiques, Aliassime n’aura fait que passer en simple en s’inclinant 6-4, 7-6 (2) contre l’Australien Max Purcell dès le premier tour. Purcell est venu en relève pendant la journée pour remplacer le Britannique Andy Murray, qui s’est retiré en raison d’une blessure.

« C’est difficile à expliquer. Il faut donner le crédit à Max d’avoir joué un si bon match », a indiqué Auger-Aliassime.

L’équipe canadienne de balle molle s’est bien battue, mais devra faire une croix sur le match de la médaille d’or. Le Canada a perdu 1-0 en huit manches contre le Japon, mais aura encore l’occasion de jouer pour la médaille de bronze.

En taekwondo, Skylar Park a été éliminée en quarts de finale dans la catégorie de poids des moins de 57 kilogrammes. L’escrimeuse Kelleigh Ryan s’est aussi inclinée en quarts à l’épreuve du fleuret individuel.

La judoka Ecaterina Guica a quant à elle perdu par ippon contre la Belge Charline van Snick.

Dans d’autres épreuves individuelles, Florence Maheu a réussi à se qualifier pour les demi-finales du slalom en kayak grâce à une 18e position. Cameron Smedley a pour sa part terminé 16e au slalom en canoë et il ne passera pas à l’étape suivante.

En cyclisme sur route, Karol-Ann Canuel a fait belle figure face à quelques grosses pointures néerlandaises et elle a pris la 15e place, à 2 h 20 de l’Autrichienne Anna Kiesenhofer, qui a gagné la médaille d’or.



À voir en vidéo