Djokovic égale le record de Nadal et Federer avec 20 titres en Grand Chelem

À 34 ans, le Serbe a remporté 9 Open d’Australie, 2 Roland-Garros, 6 Wimbledon et 3 US Open.
Photo: Adrian Dennis Agence France-Presse À 34 ans, le Serbe a remporté 9 Open d’Australie, 2 Roland-Garros, 6 Wimbledon et 3 US Open.

Le Serbe Novak Djokovic a poursuivi son irrésistible avancée dans le livre d’histoire du tennis masculin dimanche après-midi, défaisant l’Italien Matteo Berrettini en quatre manches de 6-7 (4), 6-4, 6-4, 6-3 en finale du simple des Internationaux de tennis de Wimbledon.

À l’âge de 34 ans, Djokovic remporte un 20e titre à un tournoi du Grand Chelem, le même nombre que le Suisse Roger Federer et l’Espagnol Rafael Nadal.

« Je pense que ça veut dire qu’aucun de nous trois ne va arrêter ! » a déclaré Djokovic, en riant, lorsqu’il a été invité à expliquer, lors de son entrevue sur le court, ce que signifiait pour lui le tour de force qu’il venait d’accomplir.

« Je l’ai dit plusieurs fois avant, je dois rendre un grand hommage à "Rafa" et à Roger », a-t-il poursuivi, suscitant les applaudissements des spectateurs.

« Ils sont des légendes de notre sport et les deux joueurs les plus importants que j’ai affrontés pendant ma carrière. Ils sont la raison, je crois, qui explique pourquoi je suis ici aujourd’hui. Ils m’ont aidé à comprendre ce que je devais faire pour m’améliorer, pour devenir plus fort mentalement, physiquement, tactiquement », a-t-il aussi mentionné.

Sur Twitter, quelques minutes après le triomphe de Djokovic, Federer a pris le temps de souligner l’exploit de son grand rival.


« Félicitations, Novak, pour ton 20e [tournoi] majeur. Je suis fier d’avoir l’occasion de jouer à une époque spéciale de champions du tennis. Merveilleuse performance, bien joué ! » a-t-il écrit.

Djokovic a récolté un sixième triomphe sur l’herbe de la banlieue de Londres, deux derrière Federer et un de moins que l’Américain Pete Sampras parmi les joueurs de l’ère des professionnels, née en 1968.

Djokovic a aussi gagné le tournoi pour une troisième édition d’affilée — le tournoi n’a pas été présenté en 2020 — un exploit que seulement trois autres joueurs ont réussi avant lui chez les hommes depuis l’ère des professionnels. Ce sont Federer (2003 à 2007), Sampras (1993 à 1995 ; 1997 à 2000) et le Suédois Bjorn Borg (1976 à 1980).

Djokovic compte également à son palmarès neuf triomphes aux Internationaux d’Australie, deux aux Internationaux de France et trois autres aux Internationaux des États-Unis. Il a maintenant gagné 8 des 12 dernières finales du simple masculin en Grand Chelem.

Il est aussi le premier homme depuis l’Australien Rod Laver, en 1969, à remporter les trois premiers tournois majeurs la même année. Laver, cette même année, avait bouclé le Grand Chelem, un exploit qui sera à la portée de Djokovic lors des Internationaux des États-Unis qui s’amorceront le 30 août, à New York.

« C’est quelque chose que je peux certainement voir se produire. J’espère. C’est sûr que je vais essayer », a déclaré Djokovic. « Je suis en très bonne forme, je joue bien. Jouer mon meilleur tennis lors de tournois du Grand Chelem est ma priorité absolue à ce stade de ma carrière. Alors, on continue. »

Par ailleurs, Djokovic n’a pas encore décidé s’il participerait aux Jeux olympiques de Tokyo. L’absence de spectateurs et les restrictions liées à la COVID-19 le font hésiter, a-t-il mentionné après sa victoire.

La défense à la rescousse

Un moment clé du match est survenu lors du sixième jeu de la quatrième manche. À son service, face à un recul de 2-3 et de 15-30, Djokovic a réussi à récupérer un amorti de Berrettini et il a logé la balle tout juste à l’intérieur de la ligne de côté, en croisé et hors de portée de l’Italien après un brillant jeu défensif de la part du Serbe pour prolonger l’échange.

Djokovic a gagné les deux points subséquents, et au jeu suivant, aidé par une double faute alors que le score était de 30-40, il a inscrit son cinquième bris du match pour se donner une avance de 4-3.

Après avoir consolidé le bris, Djokovic a concrétisé ce triomphe, au terme d’un duel qui a duré 3 heures 23 minutes et à sa troisième balle de match, quand Berrettini a expédié un coup du revers dans le filet.

Après le dernier point du match, Djokovic s’est laissé tomber sur le dos, sur la ligne de fond, avant d’aller rejoindre Berrettini près du filet.

Pendant que Djokovic en était à une 30e finale en carrière en Grand Chelem, Berrettini, qui a réussi 16 as pendant le match, vivait l’expérience pour la première fois.

« J’espère que ce ne sera pas ma dernière », a-t-il déclaré aux spectateurs.

Une remontée inattendue

Si l’on fait exception du premier jeu du match, lors duquel il a commis deux doubles fautes et a dû effacer une balle de bris, Djokovic a aisément dominé les premiers moments de la manche initiale contre un rival qui a paru nerveux.

Si dominant à son service pendant ses six premiers matchs du tournoi, Berrettini a eu beaucoup de difficultés à s’imposer contre le Serbe. Ce fut particulièrement flagrant lors du huitième jeu, où l’Italien, alors en déficit 2-5, a eu besoin de près de 12 minutes pour prolonger la manche, sauvant une balle de manche au passage.

Mais de façon inattendue, Berrettini est revenu à service égal au jeu suivant, récupérant une demi-volée de Djokovic et plaçant la balle hors de portée de son rival.

Puis, lors du bris d’égalité, Berrettini s’est donné une avance de 5-3 avec un mini-bris, grâce à un coup droit en décroisé. Il a mis fin à la manche, 70 minutes après le premier coup du match, grâce à ce qui était alors son quatrième as du duel.

Comme s’il avait décidé de relever son jeu d’un cran, voire deux, Djokovic a eu besoin d’environ 15 minutes pour se bâtir un coussin de 4-0 en deuxième manche, avec des bris lors des premier et troisième jeux et un rendement impeccable à son service.

Berrettini a tenté une deuxième remontée, réalisant un bris lors du huitième jeu alors que Djokovic menait 5-2. L’Italien a ensuite sauvé trois balles de manche à son service pour forcer un jeu additionnel que Djokovic a gagné sans concéder un seul point.

Comme lors des deux manches précédentes, Djokovic a rapidement pris l’avance à la troisième manche avec un bris lors du troisième jeu, après un revers coupé de Berrettini qui a abouti mollement dans le filet.

Cette fois-ci, Djokovic n’a pas bronché. Le Serbe a bouclé la troisième manche après avoir sauvé deux balles de bris au sixième jeu, et même s’il a été limité à seulement deux points lors des quatre autres jeux de Berrettini à son service.

Avec Associated Press 

À voir en vidéo