Eriksen «était mort» après s’être effondré sur le terrain, dit le médecin

Des manœuvres de réanimation ont dû être effectuées avant que le joueur reprenne conscience.
Photo: Martin Meissner Associated Press Des manœuvres de réanimation ont dû être effectuées avant que le joueur reprenne conscience.

Le médecin de l’équipe danoise a déclaré dimanche que le cœur de Christian Eriksen a cessé de battre et « qu’il était mort », avant qu’il soit ramené à la vie à l’aide d’un défibrillateur au Championnat européen de soccer.

Eriksen s’est effondré la tête la première sur le sol en première mi-temps, et des manœuvres de réanimation ont dû être effectuées avant qu’il reprenne connaissance.

« Il était mort. Et nous l’avons ranimé. Et il y a eu un arrêt cardiaque, a mentionné le Dr Morten Boesen, qui fut responsable des manœuvres de réanimation sur le terrain. Est-ce que c’était chanceux ? Je ne sais pas. Nous l’avons ranimé après un seul électrochoc. Ç’a été assez rapide. »

La fédération danoise de soccer a indiqué qu’Eriksen reposait dans un état stable à l’hôpital de Copenhague. Elle a ajouté que les joueurs et le personnel d’entraîneurs étaient entrés en contact avec lui par visioconférence dimanche.

« Je ne suis pas cardiologue, donc les raisons pour lesquelles il s’est effondré et tout ça, je dois vous renvoyer aux experts », a-t-il ajouté.

Boesen a aussi indiqué que le joueur âgé de 29 ans n’aurait probablement pas survécu si cet incident s’était produit dans un match de moins grande envergure, puisque le matériel médical de pointe était disponible sur place.

« Ç’a été déterminant, je dirais. Le temps qui s’écoule entre l’incident et celui où il reçoit les premiers traitements est crucial et, cette fois-ci, ç’a été très court. Ç’a été crucial », a précisé Boesen.

L’entraîneur-chef du Danemark, Kasper Hjulmand, a confié qu’il avait discuté avec Eriksen, et il a dit que le milieu de terrain était plus préoccupé par ses coéquipiers que par lui-même.

« Il a dit : “­Je ne me souviens de rien, mais je suis inquiet pour vous. Comment allez-vous ?”, a évoqué Hjulmand. C’est Christian tout craché… C’était bien de le voir sourire. »

Les joueurs et le personnel d’entraîneurs du Danemark ont reçu du soutien psychologique « et continueront d’en recevoir après l’incident d’hier ».

Le match a été interrompu pendant environ 90 minutes avant sa reprise. La Finlande a gagné 1-0.

Hjulmand a assuré que ses joueurs sont déterminés à terminer la phase de groupes. Le Danemark a rendez-vous avec la Belgique jeudi prochain, dans le groupe B.

« Il [Eriksen] voudrait qu’on joue, a mentionné l’entraîneur danois. Nous tenterons de retrouver une certaine routine demain [lundi]. C’est exactement ce que les psychologues nous ont recommandé de faire, et la façon que je veux mener mes hommes pour le reste du tournoi. »

Schmeichel critique l’UEFA

L’ex-gardien de l’équipe danoise Peter Schmeichel a d’ailleurs critiqué la décision de reprendre le match après l’incident impliquant Eriksen.

Schmeichel a déclaré qu’il s’agissait « d’une décision ridicule » de l’organisation qui chapeaute le soccer européen. L’UEFA avait pourtant offert au Danemark la possibilité de reprendre l’action dimanche, mais l’équipe a préféré finir la partie samedi.

Schmeichel a confié à la station de radio BBC Five que l’UEFA aurait dû « élaborer un autre scénario et démontrer un peu de compassion ».

Le fils de Schmeichel est le gardien du Danemark, Kasper Schmeichel.

À voir en vidéo