Nadal met fin à sa série de défaites contre Zverev

Tentant d’améliorer son propre record en gagnant un 10e titre à Rome, Nadal s’est rapidement forgé une avance de 4-0 dans la première manche.
Photo: Andreas Solaro Agence France-Presse Tentant d’améliorer son propre record en gagnant un 10e titre à Rome, Nadal s’est rapidement forgé une avance de 4-0 dans la première manche.

Rafael Nadal a mis fin à une série de trois revers aux mains d’Alexander Zverev à l’aide d’une victoire convaincante de 6-3, 6-4, qui lui a pavé la voie vers les demi-finales du Masters de Rome.

Tentant d’améliorer son propre record en gagnant un 10e titre à Rome, Nadal s’est rapidement forgé une avance de 4-0 dans la première manche avant de sauver les huit balles de bris auxquelles il a fait face dans la seconde.

« J’ai joué de façon plus solide qu’à Madrid. Les conditions de jeu sont différentes, a noté Nadal, en référence au fait que la capitale espagnole est située en haute altitude et que ceci avait avantagé Zverev au service. Les conditions sont plus normales, ici. J’ai pu dicter le rythme des échanges un peu plus. »

Ce match a été tout le contraire de sa victoire en trois sets contre l’Ontarien Denis Shapovalov la veille.

« J’ai joué un match très solide, et j’ai commis très peu d’erreurs — j’ai joué à la hauteur de mes attentes, a dit Nadal. C’est une grosse victoire pour moi, contre un très bon joueur. »

Le seul véritable moment d’inquiétude pour Nadal est survenu quand il a trébuché en fond de court en tentant de rejoindre un amorti un premier set.

La foule d’environ 2500 spectateurs a retenu son souffle en voyant Nadal culbuter et grimacer de douleur.

« Certaines lignes sont plus hautes que d’autres sur le terrain, donc ça devient dangereux d’y toucher », a évoqué’Rafa’.

Après avoir facilement retourné la balle de Nadal, qui avait tout de même été en mesure de la renvoyer par-dessus le filet, Zverev a sauté par-dessus le filet pour aller s’enquérir de l’état de l’Espagnol.

Nadal s’est relevé, a épousseté ses vêtements et a servi pour la manche.

Zverev, vainqueur en 2017 à l’Omnium d’Italie et à Madrid la semaine dernière, a eu plusieurs occasions d’effacer un bris hâtif en seconde manche, mais Nadal a rehaussé son jeu chaque fois et a mis fin au duel sur sa première balle de match à l’aide d’un service-volée exécuté à la perfection.

Dans le carré d’as, la deuxième tête de série affrontera l’Américain au puissant service Reilly Opelka — « un gros défi », a noté Nadal, parce que l’Américain « a un service pratiquement intouchable ».

« Je devrai l’accepter (de concéder des coups gagnants) », a ajouté le Majorquin, « et être patient en retour de service ».

Opelka a qualifié de chanceuse sa première qualification aux demi-finales d’un Masters après sa victoire de 7-5, 7-6 (2) contre l’Argentin Federico Delbonis.

Pas reconnu pour ses performances sur l’argile, le géant de six pieds onze a complètement dominé Delbonis au service avec 18 as pour inscrire sa quatrième victoire consécutive en deux sets de la semaine.

Opelka s’est dit surpris, la terre battue n’étant pas sa surface de prédilection.

L’Américain a aussi sauvé les quatre balles de ris qu’il a concédées à son adversaire, issu des qualifications. Mais c’est son service qui a fait toute la différence.

Classé 47e au monde, Opelka a signé la victoire sur sa première balle de match.

Opelka s’était amené au Masters de Rome après avoir subi six revers d’affilée et après avoir contracté la COVID-19.

Le quart de finale opposant Novak Djokovic à Stefanos Tsitsipas a pour sa part été suspendu en raison de la pluie avec le Grec en avance 6-4, 2-1 et un bris en deuxième manche.

Le duel, déjà interrompu pendant trois heures et demie avant de reprendre brièvement, doit être complété samedi.

L’autre quart de finale, celui entre Andrey Rublev et Lorenzo Sonego, n’a pas été joué.

Forfait de Barty

Au tableau féminin, la favorite Ashleigh Barty s’est retirée de son match de quarts de finale contre l’Américaine Coco Gauff alors qu’elle menait pourtant 6-4, 2-1 en raison d’une blessure au bras droit.

« La douleur devenait insoutenable ; c’était important que j’écoute mon corps. C’était la bonne chose à faire avec le grand Chelem dans deux semaines », a dit Barty, en référence à Roland-Garros.

Barty vient de connaître une séquence au cours de laquelle elle a disputé trois finales en quatre tournois sur deux continents.

« Je souffrais déjà de cette blessure, a ajouté Barty. C’est un problème qui m’ennuie depuis que j’ai 15 ou 16 ans et qui revient de temps à autre. »

Gauff, qui est âgée de 17 ans, participera aux demi-finales d’un tournoi sur la terre battue pour la première fois de sa carrière. Elle aura rendez-vous avec la gagnante du match entre la championne en titre des Internationaux de France, Iga Swiatek, et la détentrice de deux titres au Masters de Rome, Elina Svitolina.

Dans l’autre portion du tableau, la championne du tournoi en 2019, Karolina Pliskova est venue de l’arrière pour défaire la gagnante des Internationaux de France en 2017, Jelena Ostapenko, en trois manches de 4-6, 7-5, 7-6 (1).

Elle affrontera en demi-finales Petra Martic. Cette dernière a vaincu l’Américaine Jessica Pegula 7-5, 6-4, signant du même coup sa plus importante victoire depuis qu’elle a embauché l’ex-joueuse championne des Internationaux de France Francesca Schiavone comme entraîneuse.

À voir en vidéo