Une sensation positive se dégage du CF Montréal

Les hommes de Wilfried Nancy se sont hissés au premier rang du classement de l’Association Est avec un gain de 2-0 contre l’Inter Miami CF, mercredi soir.
Photo: Lynne Sladky Associated Press Les hommes de Wilfried Nancy se sont hissés au premier rang du classement de l’Association Est avec un gain de 2-0 contre l’Inter Miami CF, mercredi soir.

C’est encore très tôt en saison régulière, mais une ambiance positive se dégage du CF Montréal. La belle victoire de mercredi soir a sans doute aidé, mais on perçoit aussi une sensation d’unité qui peut transporter un groupe.

Les hommes de Wilfried Nancy se sont hissés au premier rang du classement de l’Association Est avec un gain de 2-0 contre l’Inter Miami CF, mercredi soir, dans un match qui a pris fin peu avant minuit, à cause de fortes intempéries qui ont secoué la région de Fort Lauderdale peu de temps après le début de la deuxième demie.

Dans un contexte où l’entraîneur-chef du CF Montréal était privé de quelques joueurs clés et qu’il doit gérer un personnel au cœur d’une semaine éreintante, avec trois parties en huit jours, la victoire de mercredi tend à confirmer que l’équipe peut compter sur un bel éventail de ressources au sein de la formation.

« On a beaucoup de profondeur, ce n’est pas un secret pour personne », a déclaré jeudi après-midi Samuel Piette, qui a livré une solide prestation après avoir regardé les deux matchs précédents des lignes de côté.

« Beaucoup de rotations ont été faites hier (mercredi) et on a vu que le niveau de l’équipe n’a pas baissé. C’est un peu comme ça depuis le début de l’année, que ce soit des changements au niveau de l’alignement de départ ou des joueurs qui entrent en tant que remplaçants dans le match », a ajouté le milieu de terrain de Repentigny.

L’état d’esprit des joueurs du CF Montréal était d’autant plus positif que l’équipe a mis fin à une inquiétante séquence de 228 minutes de jeu sans trouver le fond du filet.

C’est Bjorn Johnsen qui a arrêté le compteur en touchant la cible à la 14e minute de jeu. Il a récidivé 11 minutes plus tard, et ce fut assez pour mener le CF Montréal vers un deuxième gain en cinq matchs en 2021.

« La victoire d’hier a fait énormément de bien parce que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas marqué de buts. On s’était par contre créé des occasions qu’on n’avait pas réussi à convertir », a rappelé Piette.

« Les chances sont là, c’est juste le dernier geste. Hier (mercredi), on a été bons sur deux actions. Ç’a été suffisant pour nous donner la victoire. Offensivement, on n’est pas trop inquiets, on sait qu’on est capable de se créer des occasions. Il faut continuer comme ça parce que, évidemment, ça enlève une certaine lourdeur sur les épaules des joueurs un peu plus défensifs. »

Piette ne se gêne pas pour dire que l’équipe montréalaise est supérieure à l’analyse qu’ont pu faire plusieurs des observateurs de la MLS avant le début de la saison.

Piette n’en tient pas rigueur aux analystes et journalistes, car il sait qu’il est toujours plus difficile d’évaluer une équipe comptant autant de nouveaux visages que ceux qui sont arrivés dans l’environnement de la formation montréalaise en 2021.

« À l’interne, on le voit chaque jour, on voit les qualités des joueurs, on voit comment on travaille en équipe, comment on joue en équipe. Ce qui a fait la différence hier, c’est l’effort collectif et le jeu d’équipe. Tout le monde était sur la même longueur d’onde. C’est comme ça depuis le début de l’année », a renchéri Piette.

« Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de gros noms, ou de champions du monde, qu’on n’est pas une bonne équipe. Au contraire, je pense que c’est ce qui fait notre force, d’avoir plein de joueurs qui sont humbles, qui veulent travailler, qui veulent prouver ce qu’ils sont capables de faire pour amener des résultats à l’équipe », a-t-il conclu.

À voir en vidéo