Les Sénateurs font la leçon au Canadien, à court de miracles

Tkachuk est revenu à la charge en avantage numérique avec 6:31 à faire au deuxième tiers, mais son tir a effleuré la mitaine d’Allen puis a fait résonner la barre transversale sans toutefois franchir la ligne des buts.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Tkachuk est revenu à la charge en avantage numérique avec 6:31 à faire au deuxième tiers, mais son tir a effleuré la mitaine d’Allen puis a fait résonner la barre transversale sans toutefois franchir la ligne des buts.

À force de jouer avec le feu, le Canadien s’est brûlé, mercredi soir au Centre Canadian Tire.

La formation montréalaise a été dominée par les Sénateurs d’Ottawa et n’a pas été en mesure d’effectuer une remontée lors d’un quatrième match d’affilée, s’inclinant par le pointage de 5-1.

Le Tricolore avait comblé deux fois des déficits de deux buts et avait aussi remonté la pente lundi face aux Maple Leafs de Toronto, remportant chacun de ses trois matchs précédents grâce à des efforts spectaculaires.

Mercredi, les Sénateurs ont continué de donner des maux de tête au Canadien et il n’y a pas eu de miracle.

« Il n’y a pas d’explication. Ce n’est pas comme si les joueurs se disent “on va être mauvais ce soir” », a déclaré l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme, visiblement frustré par la performance de sa troupe.

« Nous avons été mauvais. C’est comme ça. »

Le Canadien a accordé le premier but lors d’un cinquième match de suite et une 24e fois cette saison (5-14-5). Il a été incapable de gagner un quatrième match de suite pour une première fois cette saison.

« C’est certain que nous voudrions marquer le premier but tous les soirs, a dit Ducharme. Je ne pense pas que lors des autres matchs, nous connaissions de si mauvais départs. Ce soir, nous étions juste mauvais. »

Joel Edmundson a inscrit l’unique but du Canadien (24-19-9), qui a conclu sa série saisonnière face aux Sénateurs avec une fiche de 4-4-2. Jake Allen a repoussé 29 tirs.

Nick Paul a récolté un but et une aide. Brady Tkachuk, Connor Brown, Shane Pinto et Alex Formenton ont aussi touché la cible pour les Sénateurs (21-27-5), qui ont un dossier de 8-2-1 à leurs 11 dernières rencontres. Erik Brannstrom a récolté trois aides et Artem Zub, deux.

Anton Forsberg a stoppé 30 lancers à son premier départ depuis le 12 avril.

Le Canadien a gaspillé une occasion de devancer les Jets de Winnipeg au troisième rang de la section Nord. Les Jets affrontaient les Flames de Calgary en fin de soirée mercredi.

Le Tricolore jouera son prochain match jeudi, quand il rendra visite aux Maple Leafs.

À sens unique

Les Sénateurs ont obtenu la première belle occasion de marquer quand Josh Norris a intercepté une passe de Tyler Toffoli à la ligne bleue du Canadien. Cependant, Allen a fait l’arrêt avec sa jambière gauche.

Allen a aussi été spectaculaire quelques instants plus tard, étirant le bras gauche pour stopper un tir du revers à bout portant de Ryan Dzingel.

Les Sénateurs ont finalement ouvert la marque à 11:35 du premier tiers. Pinto a profité d’un retour pour inscrire son premier but en carrière dans la LNH.

Allen y est allé d’une sortie hasardeuse environ deux minutes plus tard, mais il s’est racheté en frustrant Chris Tierney en plongeant pour faire l’arrêt.

Le Canadien a finalement généré un peu d’attaque tard en première période et il a même réussi à créer l’égalité avec 32 secondes à écouler. Edmundson a complété un beau jeu avec la complicité de Toffoli.

Les Sénateurs ont continué à embêter le Tricolore en deuxième période, ayant l’avantage 17-7 au chapitre des tirs au but pendant l’engagement.

Tkachuk a redonné les devants aux Sénateurs à 3:44, à la suite d’une remise de Norris à partir de l’arrière du filet.

Tkachuk est revenu à la charge en avantage numérique avec 6:31 à faire au deuxième tiers, mais son tir a effleuré la mitaine d’Allen puis a fait résonner la barre transversale sans toutefois franchir la ligne des buts.

Les Sénateurs ont creusé l’écart avec 7,5 secondes à écouler à la deuxième période. Paul a fait dévier un long tir de Brannstrom, ne laissant pas de chance à Allen de faire l’arrêt.

Le match a été ponctué d’un moment inquiétant tôt en troisième période, quand le juge de ligne Steve Barton a été atteint à la gorge par un rejet en zone offensive d’Edmundson. Il a vite quitté la patinoire afin de recevoir des soins et n’a pas terminé la rencontre.

Forsberg a joué de chance un peu plus tard, quand la déviation de Joel Armia sur un tir d’Alexander Romanov a donné contre sa jambière droite.

Les Sénateurs ont tourné le fer dans la plaie à 4:40, quand Brown a fait bouger les cordages grâce à un tir sur réception après avoir été oublié à la droite d’Allen.

Formenton a ensuite ajouté un point d’exclamation en marquant un but spectaculaire en débordant Edmundson avant de battre Allen dans la lucarne à 10:19.

Échos de vestiaire

Josh Anderson a admis que le résultat était d’autant plus décevant que le Canadien avait l’occasion de mettre de la pression sur les Jets de Winnipeg dans la course pour le troisième rang de la section Nord.

« Tout le monde dans le vestiaire savait ce que nous avions l’occasion de faire. Nous savons où nous sommes au classement. Nous sommes là, avec les Jets. Nous avions l’occasion de les devancer. Ce n’était pas notre soirée, mais elle est derrière nous maintenant. »

Jeff Petry a reconnu que le Canadien devait se retrouver en retard au pointage moins souvent.

« Nous devons améliorer nos débuts de rencontre. Ils n’ont pas été suffisamment bons récemment. Nous avons fait preuve de caractère en effectuant des remontées, mais ce serait bien de jouer avec l’avance. Nous devons être plus compétitifs et nous présenter en étant prêts à gagner les batailles. »

Joel Edmundson a souligné que le Canadien a manqué d’intensité.

« Lors des trois matchs précédents, nous étions connectés sur la patinoire, nous étions intenses. Ce soir, ce n’était pas du tout le cas. Il n’y a pas de soirée facile dans cette ligue. Ce qui s’est produit ce soir est ce qui arrive quand vous n’êtes pas dans le match. »

À voir en vidéo: