Wilfried Nancy veut trouver le bon équilibre entre l’attaque et la défense

Le concept de défendre vers l’avant revient souvent dans les commentaires et analyses de Nancy depuis son arrivée en poste, et il dit s’y concentrer tous les jours à l’entraînement.
Photo: Mark Humphrey Associated Press Le concept de défendre vers l’avant revient souvent dans les commentaires et analyses de Nancy depuis son arrivée en poste, et il dit s’y concentrer tous les jours à l’entraînement.

Si les défenses gagnent les championnats dans le sport professionnel, celle du CF Montréal a encore du travail à faire pour se maintenir dans les hauteurs du classement de l’Association Est de la MLS. Personne ne le sait mieux que l’entraîneur-chef Wilfried Nancy, qui souhaite voir ses joueurs se montrer plus incisifs dans cette phase de jeu, bien que tout ne soit pas mauvais, a-t-il tenu à nuancer.

Lors de sa visioconférence hebdomadaire jeudi, à 48 heures du match de samedi contre le Crew de Columbus à Fort Lauderdale — il s’agit d’un match local pour le CF Montréal —, Nancy a reconnu qu’il a discuté de cet aspect du jeu au cours des derniers jours avec ses joueurs à la suite du verdict nul de 2-2 contre le Nashville SC samedi dernier.

Lors de cette rencontre, Nashville s’est imposé en deuxième demie pour effacer un déficit de 0-2. N’eût été le travail du gardien Clément Diop, le CF Montréal aurait facilement pu rentrer dans ses quartiers sans le moindre point au classement.

Au total, le Nashville SC a dirigé 18 tirs vers le filet de Diop, dont 8 cadrés, et a eu possession du ballon pendant presque 57 % du match. Pendant le premier quart d’heure du duel, c’est le CF Montréal qui contrôlait le jeu avec un taux de possession qui surpassait la barre des 60 %.

En deux parties en 2021, le CF Montréal a accordé quatre buts, ce qui ne l’a pas empêché d’amasser quatre points sur une possibilité de six grâce à d’explosifs débuts de match contre le Toronto FC et contre le Nashville SC.

« J’ai eu une bonne rencontre avec les joueurs. Celle-ci n’était pas évidente parce que les joueurs font bien avec le ballon, il y a un axe de progression qui est super intéressant », a affirmé l’entraîneur-chef français.

« Je les sens beaucoup plus libérés et on est capables de prendre de la vitesse aussi. Défensivement, on est agressifs, on pourrait être un peu mieux. Maintenant, il faut qu’on trouve le bon équilibre entre les deux. »

En faisant l’évaluation du rendement défensif de sa troupe à la suite du duel contre Nashville, Nancy s’est attardé sur les prises de décision de ses joueurs.

« J’ai regretté, à partir de la 60e minute, qu’il y ait des prises de décision qui ne soient pas les bonnes, que l’on perde le ballon trop vite, qu’on se précipite trop vite dans les centres alors qu’il n’y avait qu’un joueur qui était dans la surface », a-t-il expliqué.

« Si on avait pu être un peu meilleurs dans ces prises de décision — pas spécialement d’aller vers l’avant, car ce n’était pas le moment d’y aller —, on aurait pu gérer un peu mieux le tempo du match parce que Nashville mettait beaucoup de pression chaque fois qu’il récupérait le ballon. Il envoyait le ballon vers l’avant, en profondeur, et du coup, on a eu des moments qui étaient difficiles », a aussi observé Nancy.

Le concept de défendre vers l’avant revient souvent dans les commentaires et analyses de Nancy depuis son arrivée en poste, et il dit s’y concentrer tous les jours à l’entraînement.

« D’abord, les joueurs doivent y croire. Défendre en avançant ou être agressif sur le porteur du ballon, c’est une attitude, premièrement. On essaie de mettre en place des exercices et des situations pour que les joueurs n’aient pas le choix d’avoir cette attitude-là. »

Cependant, a aussi fait remarquer Nancy, ce principe ne s’inculque pas du jour au lendemain. Toutefois, il se dit encouragé par les résultats jusqu’à maintenant.

« Je suis content de ce que je vois par rapport aux joueurs. Il y a une bonne progression par rapport à ça. Mais il faut qu’on continue parce que c’est dans cette direction-là que je veux que l’équipe joue. On sait très bien qu’il va y avoir des moments, aussi, où on ne pourra pas défendre en avançant, qu’on sera obligé d’être un peu plus attentiste, on va dire. Mais je ne veux pas que ça dure longtemps. Je veux qu’on provoque les choses. »

À voir en vidéo