F1: vitesse moyenne de 250 km/h attendue au GP d’Arabie saoudite

Une représentation artistique du circuit où se déroulera le premier Grand Prix de F1 d’Arabie saoudite
Illustration: Formula One / Twitter Une représentation artistique du circuit où se déroulera le premier Grand Prix de F1 d’Arabie saoudite

Le premier Grand Prix de F1 d’Arabie saoudite se déroulera sur le circuit urbain le plus rapide de la discipline, avec une vitesse moyenne qui pourrait atteindre les 250 km/h, ont avancé jeudi ses organisateurs, en dévoilant les détails du tracé.

Le circuit d’une longueur de 6175 km, avec notamment 27 virages, sera par ailleurs le deuxième en matière de longueur dans le calendrier de F1.

Ce sera « le circuit urbain le plus rapide dans l’histoire de la Formule 1. C’est ce que les pilotes découvriront lorsqu’ils s’aligneront pour le premier Grand Prix d’Arabie saoudite à Djeddah le 5 décembre », ont annoncé les organisateurs de la F1 dans un communiqué.

« La conception du tracé fait ressortir le meilleur d’un circuit de rue moderne, mais comporte également des zones de circulation rapide qui créeront des vitesses élevées et des possibilités de dépassement », a déclaré Ross Brawn, directeur général de la F1.

« Le cadre est incroyable, au bord de la mer Rouge, et nous sommes impatients de voir les voitures en piste en décembre », a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite accueillera le premier Grand Prix de Formule 1 de son histoire le 5 décembre. Cette course, qui se déroulera le soir, devrait être l’avant-dernière de la saison 2021 de F1, qui comprendra en tout 23 courses.

« Nous sommes impatients d’accueillir les fans de sport automobile en Arabie saoudite », a déclaré le prince Khalid ben Sultan, président de la Fédération saoudienne de l’automobile et du sport automobile (SAMF).

« Même si c’est la première fois que nous accueillerons un Grand Prix de Formule 1, la tenue d’événements internationaux aussi importants est une nouvelle confirmation de la capacité du royaume à gérer et à organiser ces événements selon les normes les plus élevées. »

L’Arabie saoudite a multiplié les grands événements sportifs ces dernières années, avec la volonté de développer le secteur du divertissement et d’améliorer son image, ternie par les critiques sur les violations des droits de la personne dans le royaume ultraconservateur.

Le pays accueille déjà le rallye Dakar et des courses de Formule E.

Côté football, la Supercoupe d’Italie ainsi que la Supercoupe d’Espagne ont également été organisées dans le pays, respectivement en 2019 et 2020.

Les organisations de défense des droits de la personne critiquent régulièrement l’organisation de ces événements sportifs internationaux en Arabie saoudite, destinés selon elles à « blanchir » l’image du royaume.

À voir en vidéo