Goggia et Feuz obtiennent le globe de cristal

Le Suisse Beat Feuz et l'Italienne Sofia Goggia célèbrent sur le podium après avoir remporté le globe de cristal de la Coupe du monde de ski alpin pour la descente masculine et la descente féminine.
Photo: Fabrice Coffrini Agence France-Presse Le Suisse Beat Feuz et l'Italienne Sofia Goggia célèbrent sur le podium après avoir remporté le globe de cristal de la Coupe du monde de ski alpin pour la descente masculine et la descente féminine.

L’Italienne Sofia Goggia et le Suisse Beat Feuz sont devenus les champions de la descente en Coupe du monde de ski alpin mercredi sans même avoir à enfiler leurs skis pour les dernières courses de la saison, puisque celles-ci ont été annulées à cause d’une importante tempête de neige.

Goggia a décroché un deuxième globe de cristal dans cette discipline, même si elle n’a pas skié depuis qu’elle s’est fracturé un os du genou droit il y a sept semaines, et Feuz un quatrième globe.

Goggia avait gagné le globe de cristal en descente en 2018.

Feuz a obtenu quatre titres consécutifs en descente, égalant ainsi la marque de Didier Cuche, le skieur étoile précédent de l’équipe suisse de descente. Cuche a gagné quatre globes en cinq saisons, entre 2007 et 2011.

L’Autrichien Franz Klammer a dominé le classement de la descente masculine à cinq reprises — un record —, dont quatre fois de suite au milieu des années 1970, et une dernière fois en 1983.

Feuz a gagné deux descentes cette saison, chaque fois sur l’exigeant parcours de Kitzbühel, en Autriche, en janvier.

Petra Vlhova et Alexis Pinturault trônent chacun au sommet du classement général, et leurs principaux poursuivants — les Suisses Lara Gut-Behrami et Marco Odermatt — sont des spécialistes de la descente.

Le comité organisateur de l’épreuve suisse misait sur un ambitieux programme mercredi qui comprenait des descentes d’entraînement masculine et féminine en matinée, suivies des courses en milieu d’après-midi.

Les descentes d’entraînement sont obligatoires en vertu des règlements de la Coupe du monde, et elles avaient déjà été reportées une première fois la veille en raison de la neige et des bourrasques qui ont balayé le parcours Silvano Beltrametti.

La semaine des finales de la Coupe du monde n’a pas de plage horaire alternative et les règlements de la Fédération internationale de ski ne permettent pas qu’on déplace l’événement. Les courses doivent commencer jeudi avec les épreuves masculine et féminine de super-G.

Reichelt accrochera ses skis

Par ailleurs, le skieur autrichien Hannes Reichelt a continué de gagner des courses, même après avoir été victime de nombreuses blessures graves aux genoux et au dos.

Le champion du monde estime toutefois qu’il en a assez, cette fois-ci. Le vétéran âgé de 40 ans a déclaré mercredi qu’il raccrochera ses skis lors des finales de la Coupe du monde de ski alpin.

« J’ai l’impression qu’après 20 années passées sur le circuit de la Coupe du monde, le temps est venu de partir », a confié Reichelt.

Il a remporté 13 courses en Coupe du monde, dont la légendaire descente de Kitzbühel, et obtenu 44 podiums au cours de sa carrière.

À voir en vidéo