Les Jets de Winnipeg battent le Canadien de Montréal 4-3 en prolongation

Le Canadien et les Jets croiseront à nouveau le fer samedi soir, toujours au Centre Bell.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le Canadien et les Jets croiseront à nouveau le fer samedi soir, toujours au Centre Bell.

Quelques erreurs ont placé le Canadien dans une position difficile et il a finalement baissé pavillon en prolongation pour une quatrième fois cette saison.

Pierre-Luc Dubois a inscrit le filet qui a procuré une victoire de 4-3 aux Jets de Winnipeg face à la formation montréalaise, jeudi soir au Centre Bell.

Deux jours après avoir mis fin à une série de cinq défaites, le Tricolore s’est tiré trop souvent dans le pied et a payé cher ses erreurs.

« Les choses que nous avons moins bien faites sont facilement corrigeables », a affirmé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme.

Son équipe a toutefois fait preuve de caractère et a effacé des retards de 2-0 et 3-2 avant de s’incliner.

« Nous voulons toujours les deux points. De l’autre côté, nous pouvons dire que nous sommes allés chercher un point en marquant avec environ une minute et demie à jouer (en troisième période) », a dit Ducharme lorsque questionné sur le fait que le Canadien avait encore échappé un point en bris d’égalité.

Le Canadien affiche un dossier de 0-4 en prolongation cette saison et de 0-2 en tirs de barrage.

Corey Perry a amassé un but et une aide, tandis que Brendan Gallagher et Tyler Toffoli ont aussi marqué pour le Canadien (10-6-6), qui a donc perdu six de ses sept derniers matchs (1-2-4). Jonathan Drouin a récolté deux aides et Jake Allen a effectué 23 arrêts.

Paul Stastny a réussi un doublé et Mathieu Perreault a été l’autre buteur des Jets (15-7-1), qui ont gagné six de leurs sept dernières rencontres (6-1-0), dont trois face au Canadien. Connor Hellebuyck a stoppé 33 tirs.

Le Canadien et les Jets croiseront à nouveau le fer samedi soir, toujours au Centre Bell.

En trois temps

Le Tricolore a manqué de cohésion dans les trois zones en première période et les Jets en ont profité pour prendre les commandes.

Allen a été défié après seulement 15 secondes de jeu, mais il a réussi l’arrêt aux dépens de Stastny, fin seul dans l’enclave.

Le gardien du Canadien a été impuissant à 10:39, quand la remise de Blake Wheeler devant le filet a ricoché contre le patin de Stastny avant de franchir la ligne des buts.

Allen a aussi été battu par Perreault avec 4:35 à faire à l’engagement, à la suite d’un bête revirement de Toffoli.

Entre-temps, Hellebuyck s’était distingué aux dépens de Tomas Tatar, puis de Shea Weber, deux fois, au cours de la même séquence.

Le Canadien a retrouvé son aplomb en deuxième période et ce sont plutôt les Jets qui ont été discrets à l’attaque.

Gallagher a relancé le Tricolore en marquant en avantage numérique à 9:53.

Le Canadien a continué à appliquer de la pression et a creusé l’écart peu de temps après avoir écoulé une punition à Drouin. Ce dernier a décoché un long tir qui a été dévié par Nick Suzuki avant de changer de direction contre le patin de Toffoli et de terminer sa course dans l’objectif.

Stastny a toutefois redonné les devants aux Jets après 3:39 de jeu en troisième période. Stastny a surpris Allen d’un angle restreint après une sortie de zone ratée par le Tricolore.

L’attaque du Canadien a été discrète pendant la majorité du dernier tiers. Perry a toutefois forcé la présentation d’un bris d’égalité, quand un tir de Jeff Petry dévié par Drouin a touché à l’une de ses jambes avant de franchir la ligne des buts avec 1:24 à écouler en temps réglementaire.

Dubois a finalement eu le dernier mot après 4:29 de jeu en prolongation.

Échos de vestiaire

Shea Weber s’est dit certain que le Canadien allait tirer du positif de cette rencontre malgré la défaite.

« Nous avons fait de bonnes choses. Ce n’était pas que du mauvais. Nous avons commis quelques erreurs et c’est quelque chose de normal. Mais nous devons limiter notre nombre d’erreurs. »

Tyler Toffoli n’a pas voulu s’éterniser sur les qualités des Jets en prolongation.

« Ils ont envoyé leurs canons. Ils comptent sur six bons attaquants. Ils ont encore marqué. Il n’y a pas grand-chose à dire. Nous avons eu des chances. Si nous marquons, l’histoire est différente et nous n’aurions pas à parler de ça. »

Le Canadien a inscrit trois buts en avantage numérique à ses deux dernières sorties et Jonathan Drouin a souligné le travail du nouvel entraîneur adjoint Alex Burrows.

« Burrows s’assure que nous sommes tous sur la même longueur d’onde. Tout le monde sait quoi faire. L’unité de “KK” et Petry fait du bon travail. Quand l’avantage numérique marque, ça donne du rythme au trio suivant. »

À voir en vidéo