Les Alouettes remanient leur défense

Le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia

Danny Maciocia avait un peu vendu la mèche la semaine dernière. La journée de mardi est venue confirmer ses propos : les Alouettes ont profité de l’ouverture du marché des joueurs autonomes pour consolider leur unité défensive.

« Le thème, c’est la défensive, a dit le directeur général club de football montréalais en visioconférence. Après avoir investi à l’attaque avec des receveurs comme B.J. Cunningham, Eugene Lewis ou des joueurs de lignes à l’attaque comme les Philippe Gagnon et David Foucault, on est confiants d’avoir une attaque qui va générer beaucoup de points.

« Mais, comme vous le savez déjà et en avez été témoins lors du dernier Super Bowl, ça prend une bonne défense, et particulièrement un bon front défensif. On s’est mis au travail. »

Ainsi, les Alouettes ont offert des contrats de deux ans au secondeur canadien Chris Ackie ainsi qu’au joueur de ligne américain Almondo Sewell. Ils ont également fait signer des pactes d’une saison au secondeur Patrick Levels et aux joueurs de ligne Woody Baron, Nick Usher et Michael Wakefield. Ces quatre derniers sont Américains.

Ces ajouts à la formation devraient compléter les emplettes de Maciocia en vue de 2021.

« Ce n’est pas nécessairement terminé, mais nous n’avons plus de dossier en plan », a noté le directeur général.

En procédant à ces embauches, ce dont Maciocia voulait s’assurer, c’est que les quarts adverses seront sous pression toute la saison face aux Alouettes.

« Peu importe le niveau au sein duquel vous évoluez, vous voulez déranger les quarts. Ça ne va pas nécessairement se traduire en davantage de sacs, mais ça va se traduire en plus de passes précipitées par les quarts adverses, par un plus grand nombre de contacts avec ceux-ci. On va leur gâcher la vie. »

Au revoir Muamba ?

Cette défense remodelée signifie probablement que le secondeur canadien Henoc Muamba ne reviendra pas avec les Alouettes en 2021. Maciocia a signalé avoir discuté avec le joueur défensif par excellence du club au cours des deux dernières campagnes, mais que ce dernier semblait évaluer ses options ailleurs dans le circuit Ambrosie.

« J’ai eu la chance de parler avec son frère [Cauchy, son agent] ce matin, afin de savoir où ils en étaient. Il n’a pas pris de décision pour 2021. Mais ce que j’ai su cette semaine, c’est que la porte est fermée, mais pas verrouillée. Les chances qu’il soit de retour à Montréal ne sont pas tout à fait bonnes. On a fait des choix, qu’il faut respecter. Ça reste que ça demeure un très grand joueur, que je respecte énormément. »

Les additions faites par Maciocia pourraient toutefois facilement faire oublier Muamba.

Ackie entamera en 2021 une sixième campagne avec les Alouettes. En 2019, il a amorcé 10 matchs avec Montréal comme secondeur. Le joueur de 29 ans a récolté 38 plaqués et deux autres sur les unités spéciales. En carrière, Ackie a disputé 65 matchs et totalisé 178 plaqués, quatre échappés provoqués, deux sacs et deux interceptions.

Levels a joué une première saison avec les Alouettes en 2019. En 18 rencontres, il a réussi 86 plaqués, ce qui lui a conféré le quatrième rang de la LCF. Il a ajouté cinq sacs en plus de provoquer deux échappés, ce qui lui a valu d’être nommé sur l’équipe d’étoiles de l’Est.

Baron a connu une solide deuxième année au sein de l’équipe en 2019 avec 27 plaqués, un sac et une passe rabattue en 18 matchs. Le plaqueur de 27 ans a de plus recouvré un échappé.

Sewell a disputé neuf saisons (2011-2019) avec Edmonton. En 139 rencontres, il a inscrit 282 plaqués, 60 sacs, en plus de provoquer deux échappés. En 2019, le natif de la Jamaïque a été nommé sur l’équipe d’étoiles de la LCF pour la sixième fois de sa carrière en accumulant 35 plaqués, 8 sacs, un échappé provoqué et un échappé recouvré. Le plaqueur de 34 ans a aussi été nommé 7 fois sur l’équipe d’étoiles de la section Ouest lors de sa carrière.

Usher a récolté 36 plaqués et 6 sacs en plus de forcer 3 échappés en 18 rencontres avec Edmonton en 2019, sa deuxième saison en Alberta. Il s’est joint aux Raiders de Las Vegas en 2020.

Finalement, Wakefield arrive à Montréal après s’être aligné avec le Rouge et Noir d’Ottawa pendant trois saisons, où il a inscrit 54 plaqués en 39 matchs. En 2019, l’athlète de 27 ans a récolté 32 plaqués et 4 sacs, en plus de réussir une interception.

En 2019, ces 6 joueurs ont totalisé 261 plaqués, 25 sacs, une interception, en plus de provoquer 6 échappés, en recouvrer 5 et rabattre 7 passes.

Projet

Les Alouettes viennent d’ajouter de gros noms à leur unité défensive après avoir consenti plusieurs contrats en attaque, alors que Maciocia ne cesse de dire qu’il ne travaillera pas avec le maximum de dollars permis sous le plafond salarial. Où a-t-il trouvé les fonds nécessaires pour les annonces de mardi ?

« Ça n’a pas changé : on ne m’a pas débloqué de nouveaux fonds, a précisé le directeur général. Ce que nous avons fait, c’est que nous avons préparé un projet dont nous sommes très fiers. Nous avions quelque 40 joueurs autonomes : avec l’argent que nous avions de disponible en vue de 2021, nous allions le dépenser différemment.

« Le premier jalon de ce projet, ç’a été la mise sous contrat de Vernon Adams fils. Les joueurs ont ensuite embarqué dans ce projet. La haute direction s’est impliquée, comme notre équipe d’entraîneurs et nos opérations football. Même notre gérant de l’équipement a mis du sien pour présenter ce projet aux joueurs ! On leur disait : “Montez à bord, on va aller gagner un championnat.” »

Ce plan laisse suffisamment de marge de manœuvre à Maciocia, qui ne se retrouvera en aucun cas, affirme-t-il, en danger vis-à-vis du plafond.