Tom Brady et les Buccaneers de Tampa Bay remportent le Super Bowl

Tom Brady (à droite) est devenu le deuxième quart de l’histoire à mener deux équipes différentes à un titre du Super Bowl.
Photo: Ashley Landis Associated Press Tom Brady (à droite) est devenu le deuxième quart de l’histoire à mener deux équipes différentes à un titre du Super Bowl.

Même à 43 ans, Tom Brady continue d’écrire sa légende.

Brady a lancé trois passes de touché et les Buccaneers de Tampa Bay ont vaincu les Chiefs de Kansas City 31-9, dimanche soir, pour remporter le 55e Super Bowl.

Déjà le plus vieux joueur à prendre part à un Super Bowl, Brady a une fois de plus prouvé qu’il était encore capable d’offrir du football de qualité dans les moments importants. Il a complété 21 de ses 29 passes, pour des gains aériens de 201 verges.

Dans sa conquête d’une septième bague du Super Bowl, Brady a lancé deux passes de touché à Rob Gronkowski et une à Antonio Brown, deux joueurs qui n’étaient pas sous contrat quand le vétéran quart a décidé de se joindre aux Buccaneers.

Brady est devenu le deuxième quart de l’histoire à mener deux équipes différentes à un titre du Super Bowl, après Peyton Manning avec les Colts d’Indianapolis et les Broncos de Denver.

Le porteur de ballon Leonard Fournette a effectué 16 courses pour des gains de 89 verges et un majeur. Il a ajouté quatre réceptions pour des gains de 46 verges.

Les Buccaneers, qui étaient la première équipe de l’histoire à disputer un Super Bowl dans son stade, ont été sacrés champions de la NFL pour une deuxième fois. Ils avaient facilement vaincu les Raiders d’Oakland 48-21 le 26 janvier 2003.

Les Chiefs, champions en titre du Super Bowl, ont connu une soirée difficile en attaque et en défensive. Ils n’ont pas inscrit un touché pour une première fois depuis que Patrick Mahomes est le quart partant et pour une première fois depuis le 19 novembre 2017.

Mahomes a dû s’échapper de la pression défensive des Buccaneers à plusieurs reprises et il a complété 26 de ses 49 tentatives par la voie des airs pour des gains de 270 verges. Il a été victime de deux interceptions.

Harrison Butker a fourni tous les points des Chiefs, réussissant trois bottés de précision.

Les Chiefs tentaient de devenir la première équipe à gagner le Super Bowl deux années de suite depuis les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, lors des saisons 2003 et 2004, quand ils étaient menés par Brady.

Match presque parfait

Les Chiefs ont ouvert le pointage à mi-chemin du premier quart, à leur deuxième séquence à l’attaque de la soirée.

La troupe de Kansas City a bien fait progresser le ballon jusqu’à ce qu’elle s’arrête à la ligne de 31 des Buccaneers. Butker a réussi un placement de 49 verges, procurant une avance de 3-0 aux siens.

Brady n’a pas mis de temps avant de répliquer, orchestrant une série offensive de huit jeux et 70 verges. Le vétéran quart a complété quatre passes et sa dernière, dans les mains de Gronkowski, a donné les devants 7-3 aux Buccaneers.

L’équipe floridienne a menacé dès qu’elle a repris le ballon, mais elle n’a pas été en mesure d’ajouter des points au tableau indicateur. À la porte des buts, Brady a lancé une passe parfaite au joueur de ligne Joe Haeg, mais ce dernier l’a échappée. Par la suite, Ronald Jones a buté contre la défensive des Chiefs à deux reprises et les Buccaneers ont commis un revirement sur essais.

Ce ne fut que partie remise pour les Buccaneers, qui ont notamment profité d’une pénalité pour marquer un deuxième touché.

Brady a lancé une passe qui a été déviée par son coéquipier Leonard Fournette et elle a été interceptée par Tyrann Mathieu. Le demi de coin des Chiefs Charvarius Ward a toutefois écopé une pénalité pour avoir retenu, annulant le larcin de Mathieu. Brady a accepté cette deuxième chance en lançant une passe de touché de 17 verges à Gronkowski.

Mahomes s’est remis au travail quelques minutes plus tard, complétant six passes pour des gains de 44 verges. Butker a réduit l’écart à 14-6 grâce à un botté de précision de 34 verges.

L’indiscipline des Chiefs a une fois de plus coûté cher en fin de première demie. Bashaud Breeland a d’abord écopé une pénalité d’obstruction de 34 verges et Mathieu a été pénalisé pour obstruction, offrant huit verges aux Buccaneers. Brady a décoché une passe rapide dans la zone des buts à Antonio Brown, accentuant l’avance à 21-6.

Le spectacle de la mi-temps de The Weeknd a semblé donner un regain de vie au porteur de ballon Clyde Edwards-Helaire. Après n’avoir amassé que 17 verges en première demie, Edwards-Helaire a obtenu 36 verges au sol, mais les Chiefs n’ont pas été capables de transformer ces verges en touché. Butker a réussi un placement de 52 verges pour approcher son équipe à 12 points.

Quand ils ont repris le ballon, les Buccaneers ont porté un dur coup aux Chiefs en inscrivant un touché. Après un gros jeu de 25 verges de Gronkowski, Fournette a couru avec le ballon sur une distance de 27 verges jusque dans la zone des buts.