Les Jeux de Tokyo restent incertains, selon un membre du CIO

«On ne peut pas ignorer la poussée du virus», rappelle le membre canadien du CIO, Dick Pound.
Photo: Lukas Barth Archives Agence France-Presse «On ne peut pas ignorer la poussée du virus», rappelle le membre canadien du CIO, Dick Pound.

Un membre éminent du Comité international olympique a déclaré qu’il « ne peut pas être certain » que les Jeux olympiques de Tokyo débuteront dans un peu plus de six mois, en raison de la pandémie croissante au Japon et ailleurs.

Les commentaires du membre canadien du CIO Richard « Dick » Pound à la BBC surviennent alors que le premier ministre japonais Yoshihide Suga a déclaré jeudi l’état d’urgence pour Tokyo et les préfectures environnantes.

« Je ne peux pas en être certain, car on ne peut pas ignorer la poussée du virus », a dit Pound en parlant de l’avenir des Jeux de Tokyo.

L’ordre d’urgence du Japon sera en vigueur jusqu’à la première semaine de février.

Tokyo a signalé jeudi un record de 2447 nouveaux cas, une augmentation de 50 % par rapport à la veille — qui était également une journée record.

Le Japon déplore jusqu’à présent plus de 3500 décès au coronavirus, un nombre relativement faible pour un pays de 126 millions d’habitants.

Le temps presse pour Tokyo. Les organisateurs disent que les Jeux olympiques auront lieu, mais on ne s’attend pas à ce qu’ils révèlent de plans concrets avant le printemps. Le relais de la flamme devrait commencer à peu près au même moment, c’est-à-dire vers le 25 mars, avec plus de 10 000 coureurs qui sillonneront le pays pendant quatre mois en vue de la cérémonie d’ouverture du 23 juillet.

Pound a aussi laissé entendre que les athlètes devraient être prioritaires lors de l’opération de vaccination de masse puisqu’ils servent de « modèles ». Les commentaires du Canadien semblent être en contradiction avec ceux du président du CIO, Thomas Bach.

Bach a confié lors d’une visite à Tokyo en novembre que les athlètes devraient être encouragés à recevoir le vaccin, sans toutefois être forcés de le faire. Il a aussi indiqué qu’ils ne devraient pas faire partie d’un groupe prioritaire pour le recevoir. Bach a mentionné que les infirmières, les médecins et les travailleurs de la santé devraient être les premiers à être vaccinés, avant même les jeunes athlètes en bonne santé.

« Les athlètes sont d’importants modèles, et en étant vaccinés ils peuvent envoyer un message fort pour dire que la vaccination est non seulement un choix personnel, mais aussi un acte de solidarité et d’altruisme envers les autres membres de leur société respective », a confié Pound.

Plus tôt cette semaine, Pound a déclaré à la chaîne Sky News que les athlètes devraient être prioritaires pour la vaccination contre le coronavirus afin d’éviter l’annulation des Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

« Au Canada, où nous comptons entre 300 et 400 athlètes — il faudrait qu’on obtienne entre 300 ou 400 doses sur les quelques millions qui seront disponibles afin que le Canada soit représenté dans un événement sportif international de cette envergure —, je ne crois pas que ça soulèverait un tollé au sein de la population », a-t-il déclaré à la chaîne britannique.

L’opération de vaccination de masse pourrait être ralentie au Japon par la nécessité des essais cliniques. Certains vaccins ne pourraient être disponibles qu’en mai, même si Suga a indiqué que certains d’entre eux pourraient être accessibles dès février.

Le CIO a déclaré que les Jeux olympiques, d’abord retardés par la pandémie en 2020, ne seraient pas reportés à nouveau et seraient annulés cette fois.

Le budget des JO de Tokyo est en forte hausse. Le nouveau budget officiel est de 15,4 milliards de dollars, soit 2,8 milliards de dollars de plus que le budget précédent.

Les nouveaux coûts sont dus au retard.

Plusieurs audits du gouvernement japonais ont indiqué que les coûts sont plus proches d’au moins 25 milliards de dollars.

À voir en vidéo