Des facteurs extérieurs expliquent les récents cas, selon la NFL

La NFL a disputé les 240 matchs programmés jusqu’à la semaine 16 incluse. Plusieurs ont toutefois été présentés plus tard que prévu, en raison de problèmes liés à la COVID-19.
Photo: Tim Warner Getty Images via Agence France-Presse La NFL a disputé les 240 matchs programmés jusqu’à la semaine 16 incluse. Plusieurs ont toutefois été présentés plus tard que prévu, en raison de problèmes liés à la COVID-19.

Des facteurs extérieurs sont à considérer quant aux récents cas de COVID-19 dans le circuit, fait valoir la Ligue nationale de football (NFL), y compris une exposition au virus durant le temps des Fêtes qui n’est toujours pas terminé.

Il y a eu 21 nouveaux tests positifs parmi les joueurs et 37 parmi les autres membres du personnel lors de la dernière série de tests de la ligue, en lien à la COVID-19. Le Dr Allen Sills, médecin-chef de la ligue, a évoqué trois sources potentielles d’infection : les résidences, les fournisseurs de soins médicaux externes et les milieux communautaires/sociaux. « Nous avons partagé ce message avec tous nos clubs et l’association des joueurs », a-t-il déclaré mercredi.

Le médecin a également mentionné qu’il y a eu des tests généralisés avec les membres de la famille « et comme nous avons vu le nombre augmenter, les clubs ont vu cela et ont essayé de tester plus de membres de la famille. »

Sills et son équipe ont mené un appel avec les 32 clubs mardi à l’approche des éliminatoires, où vont figurer 14 équipes. Dawn Aponte, directrice administrative de la ligue pour les opérations de football, a souligné que « les protocoles ne changeront pas. »

« Nous avons également publié une note sur les protocoles post-élimination, a-t-elle déclaré. Ils s’appliquent pendant sept jours après l’élimination, et incluent des tests quotidiens et d’autres protocoles. À l’issue de ces sept jours, les tests deviennent du ressort des équipes. »

La NFL a disputé les 240 matchs programmés jusqu’à la semaine 16 incluse. Plusieurs ont toutefois été présentés plus tard que prévu, en raison de problèmes liés à la COVID-19.

Aponte a décrit cela comme « un effort herculéen ». Sur ces 240 matchs, 102 avaient des partisans dans les gradins et le chiffre d’un million de spectateurs a été atteint, le week-end dernier.

À voir en vidéo