Les blessures et l’absence d’Ulysse mettent le Carré d’As en péril

En finale, Ulysse (19-2, 10 K.-O.) a aussi obtenu un K.-O. technique contre Germain (18-2-1, 8 K.-O.) quand l’arbitre Steve St-Germain a mis fin au combat après une deuxième chute au tapis du Montréalais.
Photo: La Presse canadienne/HO-Vincent Ethier/EOTTM En finale, Ulysse (19-2, 10 K.-O.) a aussi obtenu un K.-O. technique contre Germain (18-2-1, 8 K.-O.) quand l’arbitre Steve St-Germain a mis fin au combat après une deuxième chute au tapis du Montréalais.

Le tournoi Carré d’As d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) chez les super-légers faisait saliver. Mais voilà qu’après une première soirée des plus réussies, sa tenue est en péril.

Samedi, à l’hôtel Rimouski, Yves Ulysse fils, Mathieu Germain, Steve Claggett et David Théroux ont offert deux excellents combats qui se sont avérés une très belle mise en bouche pour ce tournoi.

Claggett (29-6-2, 19 K.-O.) a d’abord inscrit un K.-O. technique face à Théroux (16-4, 11 K.-O.), qui ne s’est pas présenté pour le septième round. L’Albertain a ainsi mis la main sur le titre jusqu’alors vacant de la North American Boxing Association (NABA) des super-légers.

En finale, Ulysse (19-2, 10 K.-O.) a aussi obtenu un K.-O. technique contre Germain (18-2-1, 8 K.-O.) quand l’arbitre Steve St-Germain a mis fin au combat après une deuxième chute au tapis du Montréalais.

Pour son labeur, Ulysse a ajouté les ceintures vacantes de la North American Boxing Federation (NABF) et de la World Boxing Council (WBC) francophone à son palmarès.

La suite s’annonçait rose. Mais voilà que les plans d’EOTTM prennent l’eau.

« On va voir ce qui va se passer. Il n’y a pas que Junior qui a besoin d’une pause maintenant, mais trois des quatre boxeurs, a déclaré Camille Estephan, son président. Steve Claggett est le seul qui n’est pas blessé après la première ronde. David Théroux s’est déchiré un biceps. Mathieu Germain a dû subir un test d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour sa cheville. »

Mercredi, Germain n’avait toujours pas reçu les résultats de cet IRM. La durée de l’absence de Théroux n’était pas non plus connue.

Le cas le plus inquiétant demeure toutefois Ulysse, qui prendra une pause de plusieurs mois afin d’obtenir un diagnostic précis et la médication adéquate aux troubles neurologiques qui l’assaillent. Il devra passer au moins deux mois sans entraînement contre un adversaire. Nul ne sait s’il reprendra par la suite sa carrière.

Le tournoi du Super 6 des super-moyens avait connu ce genre d’ennuis il y a quelques années. Pour l’instant, Estephan ne sait toutefois ce qu’il advient de cette compétition qui suscitait énormément d’engouement.

« On a déjà vu cela avec le Super 6, des gars ont dû être remplacés, a-t-il évoqué. Mais si on a trois des quatre boxeurs qui sont blessés, on devra attendre. »

Le promoteur espère organiser un prochain gala le 18 ou le 19 décembre. Le Carré d’As devait faire relâche. Le poids lourd Arslanbek Makhmudov doit faire les frais de la finale, tandis que le super-mi-moyen Sadriddin Akhmedov doit être impliqué dans un combat pour le titre continental de la World Boxing Association (WBA).