Djokovic ne fait qu’une bouchée de Berankis

Djokovic tente de remporter pour la deuxième fois le majeur parisien, ce qui constituerait son 18e sacre en Grand Chelem.
Photo: Alessandra Tarantino Associated Press Djokovic tente de remporter pour la deuxième fois le majeur parisien, ce qui constituerait son 18e sacre en Grand Chelem.

La plus grande inquiétude de Novak Djokovic est d’avoir eu à gérer les rares rayons de soleil au cours de sa victoire au deuxième tour des Internationaux de France.

Le no 1 mondial a dû demander à son équipe de lui trouver une casquette afin de se protéger de la lumière sur la partie la plus ensoleillée du Philippe-Chatrier au cours de son match, remporté 6-1, 6-2, 6-2 aux dépens de Ričardas Berankis.

Le Serbe n’a perdu qu’un total de 10 jeux jusqu’ici dans le tournoi qu’il a remporté en 2016 pour compléter son Grand Chelem.

Il a maintenant une fiche de 33-1 en 2020. Sa seule défaite est survenue par disqualification, aux Internationaux des États-Unis.

Djokovic tente de remporter pour la deuxième fois le majeur parisien, ce qui constituerait son 18e sacre en Grand Chelem.

Au prochain tour, il fera face au tennisman repêché des qualifications Daniel Elahi Galan. Si Djokovic compte 81 titres en carrière, le Colombien, classé 153e, n’a jamais goûté à la victoire sur le circuit de l’ATP. Il s’agira de sa première participation au troisième tour d’un tournoi majeur.

Stefanos Tsitsipas, cinquième tête de série, a eu raison de l’Uruguayen Pablo Cuevas 6-1, 6-4 et 6-2. Le Grec a gagné six fois le service de son adversaire.

Tsitsipas aura comme prochain rival Aljaž Bedene, 56e raquette mondiale. Le Slovène l’a battu en deux manches plus tôt cette année, à Rotterdam.

Roberto Bautista-Agut, 10e tête d’affiche, a défait le Hongrois Attila Balázs 6-3, 6-1 et 6-2.

L’Espagnol a signé 8 bris, 3 as et 30 coups gagnants, en plus de se limiter à 11 fautes directes.