Tour de France: Roglic resserre son emprise sur le maillot jaune 

Le Slovène Primoz Roglic a prudemment négocié la dernière étape de montagnes du Tour de France 2020, jeudi s’approchant d’un premier sacre de la Grande Boucle.
Photo: Kenzo Tribouillard Agence France-Presse Le Slovène Primoz Roglic a prudemment négocié la dernière étape de montagnes du Tour de France 2020, jeudi s’approchant d’un premier sacre de la Grande Boucle.

Paris et une victoire au Tour de France sont pratiquement à portée de Primoz Roglic.

Le Slovène a prudemment négocié la dernière étape de montagnes du Tour de France 2020, jeudi s’approchant d’un premier sacre de la Grande Boucle, qu’il pourrait ajouter à sa conquête de la Vuelta 2019.

Le Polonais Michal Kwiatkowski a remporté la 18e étape ponctuée de cinq ascensions. Il s’agit de sa première victoire d’étape au Tour de France et de la première pour l’équipe Ineos Grenadiers, prix de consolation après que son meneur, le champion 2019 Egan Bernal, se soit retiré mercredi après avoir connu des ennuis depuis le week-end dernier.

Kwiatkowski a terminé en même temps que son coéquipier Richard Carapaz, soit en quatre heures, 47 minutes et 33 secondes (4:47:33). Ils n’ont pas terminé au sprint, mais croisé le fil d’arrivée ensemble, bras dessus, bras dessous, la roue du Polonais se trouvant légèrement à l’avant. Kwiatkowski est un ex-champion du monde et vétéran de sept Tours de France qui aurait sûrement gagné des étapes avant jeudi s’il n’avait pas passé la majeure partie de sa carrière à aider d’autres cyclistes à remporter la Grande Boucle.

Roglic a conclu en quatrième place, derrière le Belge Wout Van Aert.

Le Québécois Hugo Houle a terminé 41e. Le cycliste de Sainte-Perpétue occupe le 47e rang du classement général.

Carapaz a indiqué que les objectifs du Jour pour Ineos étaient de remporter l’étape et de lui procurer le maillot à pois de meilleur grimpeur : l’écurie à accompli les deux. Comme il venait de s’assurer le maillot à pois, il a gracieusement offert la victoire d’étape à son loyal coéquipier, qui l’a grandement aidé dans les ascensions.

« C’est lui qui l’a décidé, a déclaré Kwiatkowski au sujet de Carapaz. C’est une personne incroyable. Nous allons célébrer en grand (jeudi) soir, car nous le méritons tous après autant d’étapes. Nous avons donné tout un spectacle. »

En évitant les erreurs sur un difficile parcours, qui comprenait une portion de graviers qui a mené à la crevaison du pneu avant d’un autre favori, l’Australie Richie Porte, Roglic n’a plus que deux étapes à négocier avant de rouler vers Paris dimanche, vêtu du maillot jaune.

Roglic a su garder son compatriote Tagej Pogacar, son principal rival, à portée toute la journée. Il l’a devancé dans la dernière portion de graviers après la plus difficile montée de l’étape, lançant le message clair qu’il ne comptait pas céder la moindre seconde si près de son objectif.

Au classement général, il dispose d’une avance de 57 secondes devant Pogacar, dans le même temps que Roglic en cinquième place jeudi, et de 1:27 devant Miguel Angel Lopez, une seconde plus loin en 12e place.

À voir en vidéo