Hamilton gagne encore, Stroll se fait peur

Hamilton domine toujours le championnat des pilotes avec 190 points, devant Bottas (135) et le pilote Red Bull Max Verstappen (110).
Photo: Jennifer Lorenzini Associated Press Hamilton domine toujours le championnat des pilotes avec 190 points, devant Bottas (135) et le pilote Red Bull Max Verstappen (110).

Lewis Hamilton a remporté un Grand Prix de Formule 1 de Toscane marqué par les rebondissements, dimanche, tandis que le Québécois Lance Stroll a été contraint à l’abandon à la suite d’une violente sortie de piste.

Après deux drapeaux rouges provoqués par des accidents entraînant l’interruption de la course et un total de trois départs arrêtés, Hamilton a devancé aisément au fil d’arrivée son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, par 4,88 secondes.

Il s’agissait de la sixième victoire du Britannique en neuf courses cette saison, et de la 90e de sa carrière, lui permettant de s’approcher à une seule du record absolu, qui appartient au légendaire pilote allemand Michael Schumacher.

« Je suis un peu étourdi ; c’était trois courses en une seule, a confié Hamilton après l’épreuve. Cette piste est phénoménale, et ça n’a pas été facile de repousser les attaques de Valtteri. Toutes ces relances… il fallait rester concentré — ç’a été très, très difficile ! »

Pour sa part, le pilote Red Bull Alexander Albon a complété le podium, devant Daniel Ricciardo (Renault) et le coéquipier de Stroll chez Racing Point, Sergio Perez.

« Je suis très heureux ; j’ai le souffle coupé, a admis Albon, un pilote thaïlandais qui a enregistré le premier podium de sa carrière. C’était brutal, surtout dans le deuxième secteur qui se déroulait à haute vitesse. On pouvait le sentir. »

Stroll roulait en quatrième place derrière Ricciardo au 44e tour lorsqu’il a été victime d’une crevaison au pneu arrière gauche alors qu’il négociait un virage à plus de 270 km/h, propulsant sa Racing Point contre le muret de sécurité.

La télévision l’a montré s’extirpant lui-même de la voiture endommagée, avant d’être rapatrié en motocyclette vers les puits. Stroll luttait jusque-là pour un deuxième podium cette saison, après sa troisième place au Grand Prix d’Italie la semaine dernière.

« Tout d’abord, je tiens à dire que je suis OK après cette grosse collision, a dit Stroll par voie de communiqué. Nous enquêtons encore pour connaître la cause de l’accident. Ça s’est produit tellement rapidement ; on aurait dit une crevaison. »

« C’est décevant ce qui s’est produit aujourd’hui, a-t-il ajouté sur son compte Twitter officiel. Nous étions en bonne position, et luttions pour une place sur le podium ! Je suis soulagé d’avoir pu m’en sortir sans blessure, et j’aimerais remercier la F1 et la FIA pour toutes les mesures de sécurité qui ont été adoptées au cours des dernières années. Nous reviendrons encore plus forts. »

Hamilton domine toujours le championnat des pilotes avec 190 points, devant Bottas (135) et le pilote Red Bull Max Verstappen (110) — qui a aussi été contraint à l’abandon, en raison d’un accrochage survenu dès le premier tour de l’épreuve.

Stroll est passé de la quatrième à la sixième place en raison de son abandon. Le pilote McLaren Lando Norris (65) et Albon (63) ont dépassé le pilote de Mont-Tremblant, toujours coincé à 57 points.

Le Grand Prix de Toscane était le 1000e de l’histoire de la « Scuderia » en F1. Le pilote Ferrari Charles Leclerc a abouti au neuvième rang, tandis que Sebastian Vettel, qui sera le coéquipier de Stroll chez Aston Martin en 2021, a terminé 10e.

La course a été interrompue à deux reprises en raison d’accidents — dont celui de Stroll —, et huit pilotes au total n’ont pu atteindre le fil d’arrivée. Ce fut notamment le cas du Torontois Nicholas Latifi, chez Williams.

La 10e étape du calendrier 2020 de la F1 écourté par la pandémie de coronavirus se déroulera dans deux semaines à Sotchi, avec la présentation du Grand Prix de Russie.

À voir en vidéo