Tom Brady est excité à l’idée d’un nouveau départ

Tom Brady, 43 ans, a signé un contrat de 50 M$US pour deux ans avec les Buccaneers de Tampa Bay.
Photo: Mike Ehrmann Getty Images via Agence France-Presse Tom Brady, 43 ans, a signé un contrat de 50 M$US pour deux ans avec les Buccaneers de Tampa Bay.

Tom Brady ne veut pas juste que Tampa Bay redevienne digne de mention. Le gagnant de six matchs du Super Bowl a encore la soif de tout rafler.

Absents des éliminatoires depuis janvier 2008, les Buccaneers estiment avoir le personnel de soutien qu’il lui faut.

« Tout le monde voit le football un peu différemment. Il s’agit de savoir comment nous le voyons tous ensemble et comment nous pouvons être sur la même longueur d’onde, a dit Brady mardi, s’exprimant pour la première fois depuis son arrivée au camp.

Le vétéran a parlé entre autres du défi d’apprendre un nouveau livre de jeux pour la première fois en 19 ans, ainsi que de le faire sans le bénéfice d’une routine normale hors saison, en raison de la pandémie.

« Mon objectif ne change pas : être le meilleur joueur possible pour l’équipe », a dit Brady, en vidéoconférence.

Brady, qui a eu 43 ans lundi, a signé un contrat de 50 M $ pour deux ans comme joueur autonome, après avoir mené les Patriots à neuf apparitions au Super Bowl, au cours des 20 dernières saisons.

À la demande de Brady, l’entraîneur Bruce Arians et le directeur général Jason Licht sont allés chercher l’ailier rapproché Rob Gronkowski, qui a mis fin à une courte retraite d’un an.

Les Bucs ont aussi LeSean McCoy, nominé six fois au Pro Bowl. Il a accepté un contrat d’un an après avoir remporté un Super Bowl avec Kansas City, comme réserviste.

Mentionnons aussi les receveurs de renom Mike Evans, Chris Godwin, O.J. Howard et Cameron Brate — de loin la meilleure collection de cibles de Brady en plus de 10 ans.

« C’est un bon groupe intelligent et qui travaille dur, a mentionné Brady. Encore une fois, ce sera à nous tous de voir comment faire en sorte que ça fonctionne. »

Avec la fermeture des installations d’entraînement de la NFL, Brady a pris une longueur d’avance pour connaître certains de ses coéquipiers en organisant des séances en petits groupes, dans une école secondaire du coin.

Arians, qui a 67 ans, a aussi travaillé avec Peyton Manning, Ben Roethlisberger, Andrew Luck et Carson Palmer.

« Je pense qu’ils ont tous la même qualité de rallier les autres à leur désir de vaincre, a confié Arians. Quand ils parlent, tout le monde écoute. Ça s’applique à Tom, c’est sûr. »

Jameis Winston a mené la NFL avec 5109 verges aériennes l’an dernier, obtenant 33 passes de touchés. Mais il a aussi commis 30 interceptions, dont sept ont été retournées pour des touchés.

Brady, nommé quatre fois le joueur le plus utile du Super Bowl, n’a jamais lancé plus de 14 interceptions en une saison.

« Le temps file pour tout le monde, a philosophé Brady. Nous allons devoir travailler aussi dur que possible. Il n’y a pas de jeu que je n’ai pas exécuté, il n’y a pas de défense que je n’ai pas vue. La question est, physiquement, êtes-vous encore capable de faire le travail ? Je suis très chanceux que ce soit le cas. »