Victoire sans équivoque pour Kim Clavel face à Natalie Gonzalez

Kim Clavel (à droite) a conservé sa fiche parfaite en disposant de Natalie Gonzalezpar décision unanime mardi.
Photo: Mikey Williams Top Rank via La Presse canadienne Kim Clavel (à droite) a conservé sa fiche parfaite en disposant de Natalie Gonzalezpar décision unanime mardi.

Kim Clavel dit qu’elle est née pour boxer. Elle l’a clairement démontrée mardi face à Natalie Gonzalez, au MGM Grand de Las Vegas,

Clavel (12-0, 2 K.-O.) a conservé sa fiche parfaite en disposant de Gonzalez (6-1, 1 K.-O.) par décision unanime dans un combat qu’elle a dominé de bout en bout, comme en font foi les pointages de 80-72 octroyés par les trois juges.

« Ça m’a fait réaliser que je suis née pour faire ça, a-t-elle indiqué lorsque jointe par La Presse Canadienne après le combat. Je le fais avec passion et je suis heureuse quand je suis sur le ring. »

Dès le premier assaut, Clavel s’est lancée à l’attaque et a contrôlé l’action. Elle a tenu la New-Yorkaise de 29 ans à distance avec son jab, en plus de placer de nombreux coups en puissance. Clavel a servi la même médecine à Gonzalez au cours des trois premiers rounds.

« C’était la stratégie, a expliqué Clavel. On savait qu’elle avait un bon jab et on voulait le contrer. En faisant cela, on a réussi à placer ma main arrière. »

Le coin de l’Américaine lui a demandé de respecter un peu moins son adversaire entre les troisième et quatrième rounds, ce qu’elle a fait. Au début du quatrième, Gonzalez s’est lancée à l’assaut de la Québécoise, plaçant notamment un solide crochet de gauche à la tête. Clavel a toutefois répliqué avec un solide crochet de droite et plusieurs combinaisons précises en fin de round.

Gonzalez venait de livrer son meilleur round, mais ce ne fut pas assez pour percer le mystère que lui présentait Clavel. Son entraîneuse, Danielle Bouchard, croit même que la Québécoise aurait pu être plus dominante.

« En deux minutes, on n’a pas le temps d’installer tout ce qu’elle a mis en pratique au gymnase, a-t-elle expliqué. La troisième minute, celle dont les hommes disposent, ferait en sorte que Kim serait tellement plus dangereuse. Elle est en super forme et cette minute de plus ferait toute la différence. »

Clavel n’a jamais été ennuyée par Gonzalez. Au sixième, elle a notamment placé 11 coups en puissance tout en en encaissant qu’un seul. Tout au long de ce duel, Clavel a été plus précise, plus incisive et plus puissante.

Gonzalez a tout donné au huitième pour tenter de passer le K.-O. à Clavel, mais cette dernière a répliqué coup pour coup et n’a jamais été menacée.

« Je suis très contente du travail que Kim a effectué sur son jab et sa droite est beaucoup plus précise, a noté Bouchard. […] C’est une victoire très décisive contre une adversaire que nous n’avions pas choisie. Nous avons décidé de relever ce défi et l’avons fait de très belle façon. »

Le titre de la North American Boxing Federation (NABF) des mi-mouches de Clavel n’était pas à l’enjeu pour ce combat, qui a été disputé au poids intermédiaire de 110 livres au lieu des 108 réglementaires.

Le clan Clavel sera de retour à Montréal en fin de soirée mercredi. Pour l’instant, la boxeuse ne sait pas quand elle remontera dans le ring. Le promoteur américain Top Rank dispose toutefois d’options pour les deux prochains combats de la Québécoise et la performance qu’elle a offerte mardi devrait lui garantir un autre combat aux États-Unis dans les prochains mois.