​Formule 1: Hamilton l’emporte aisément en Styrie

Après avoir remporté la course sur le circuit de Spielberg, dimanche, Lewis Hamilton est monté sur la plus haute marche du podium et a levé le poing en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter.
Photo: Leonhard Foeger Associated Press Après avoir remporté la course sur le circuit de Spielberg, dimanche, Lewis Hamilton est monté sur la plus haute marche du podium et a levé le poing en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter.

Le Britannique Lewis Hamilton a facilement remporté le Grand Prix de Formule 1 de Styrie sur le circuit Red Bull Ring dimanche, une semaine après une décevante et mouvementée 4e place sur la même piste.

Détenteur de la position de tête au départ, Hamilton a devancé par 13,7 secondes son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas, qui avait gagné le Grand Prix d’Autriche la semaine dernière. Max Verstappen, de l’écurie Red Bull, s’est classé 3e à plus de 33 secondes du vainqueur.

L’équipe a réalisé un travail remarquable, et je n’avais qu’à mener la voiture à la ligne d’arrivée

 

Parti de la 12e place, le Québécois Lance Stroll, chez Racing Point, a franchi la ligne d’arrivée en 7e place, un rang derrière son coéquipier Sergio Perez, qui avait pris le départ de la 17e position.

Un incident dans le virage 3 lors du dernier tour entre Stroll et Daniel Ricciardo, de l’écurie Renault, a incité les commissaires de la course à lancer une enquête. Toutefois, aucune sanction n’a été prise, de sorte que Stroll est demeuré 7e .

Stroll pourchassait Ricciardo depuis déjà plusieurs tours et tentait de lui ravir la 6e place, ce qu’il a réussi à faire lors de ce dernier tour, non sans que Ricciardo se retrouve à l’extérieur de la piste. Peu de temps après, Lando Norris et sa McLaren ont réussi à dépasser Stroll et à se hisser jusqu’en 5e place derrière Alexander Albon, l’autre pilote Red Bull.

« Nous avons amorcé la course avec aplomb et nous nous sommes imposés rapidement en gagnant des places. Nous avons également réussi à demeurer près des Renault devant nous. Ça a été difficile de doubler Daniel Ricciardo parce qu’il avait de la puissance à l’entrée et à la sortie du virage 1 », a relaté Stroll.

« Mais j’ai été patient et j’ai vu une occasion de le dépasser lors du dernier tour et j’ai pu compléter la manœuvre. Ce fut une fin de course tellement excitante et j’espère que les fans à la maison l’ont appréciée autant que nous. La voiture était compétitive aujourd’hui et nous avons offert une solide performance contre nos rivaux. C’est prometteur pour les prochaines courses », a-t-il ajouté.

Stroll a mis six points en banque au classement des pilotes. Il s’agit aussi de sa meilleure prestation depuis sa 4e place au Grand Prix d’Allemagne, le 28 juillet 2019.

Quant à Perez, il a pris la 6e place pour une deuxième course d’affilée, ce qui lui procure 16 points au classement des pilotes.

À voir en vidéo

« Un pas devant »

Six fois champion du monde, Hamilton a remporté la 85e victoire de sa carrière, six de moins que l’Allemand Michael Schumacher, premier à ce chapitre dans l’histoire de la Formule 1.

« Quelle année bizarre, mais c’est fantastique de recommencer à piloter après cette sorte de performance. L’équipe a réalisé un travail remarquable, et je n’avais qu’à mener la voiture à la ligne d’arrivée, a relaté Hamilton. Difficile week-end la semaine dernière, mais ce fut un grand pas devant. »

Malgré l’écart imposant de la victoire de Hamilton, Bottas continue de croire qu’il est capable de remporter le championnat des pilotes. Il mène au classement avec 43 points, six de plus que Hamilton. « Je n’ai aucune raison de douter de mes habiletés ou de mon talent. Je sais ce que je peux faire », a déclaré le Finlandais.

Le Torontois Nicholas Latifi, de l’écurie Williams, s’est classé 17e. Trois des 20 pilotes, dont Charles Leclerc et Sebastian Vettel de Ferrari, n’ont pas complété l’épreuve.

Parti de la 14e position, Leclerc a tenté un dépassement à sa droite dès le tour initial, alors qu’il s’apprêtait à négocier une épingle, mais il a plutôt monté sur l’arrière de la voiture de Vettel. Ce faisant, il a endommagé l’aileron arrière du bolide de son coéquipier et forcé la sortie de la voiture de sécurité pendant deux tours.

Vettel, qui s’était classé 10e la semaine dernière, a dû se retirer tandis que Leclerc est rentré dans les puits lors du cinquième tour. Peu de temps après, sa journée de travail était terminée.

« Je me suis excusé [à l’endroit de Vettel]. De toute évidence, des excuses ne suffisent pas dans des moments comme celui-ci. Je suis très déçu de moi », a déclaré le Monégasque de 22 ans.

La prochaine course aura lieu dimanche prochain, en Hongrie.