Bergevin liquidera-t-il les vétérans?

Le Canadien s’est heurté à un mur au cours de la dernière semaine, alors que des problèmes familiers ont encore une fois miné les chances de la formation montréalaise de participer aux séries.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le Canadien s’est heurté à un mur au cours de la dernière semaine, alors que des problèmes familiers ont encore une fois miné les chances de la formation montréalaise de participer aux séries.

À un peu plus d’une semaine de la date limite des transactions, les joueurs du Canadien de Montréal ont encore trois rencontres pour prouver au directeur général Marc Bergevin qu’ils ont les capacités de réussir l’improbable. S’ils ne sont pas en mesure de le faire, des vétérans comme Ilya Kovalchuk, Nate Thompson, Tomas Tatar et Jeff Petry pourraient changer d’adresse d’ici le 24 février à 15 h. « Nous sommes une famille, ici, et vous ne voulez jamais voir des gars partir, a dit la recrue Nick Suzuki. Nous nous battons les uns pour les autres, ainsi que pour cette équipe. Nous devons trouver des moyens de gagner. »

Le Canadien s’est heurté à un mur au cours de la dernière semaine, alors que des problèmes familiers ont encore une fois miné les chances de la formation montréalaise de participer aux séries. Le Tricolore avait commencé la semaine à cinq points des Maple Leafs de Toronto et d’un billet pour le tournoi printanier. Il l’a conclu avec un retard de huit points sur les Leafs, qui disputaient un de leurs deux matchs en main dimanche soir en rendant visite aux Sabres de Buffalo.

Au cours de la semaine, le Canadien a gaspillé des avances de deux et de trois buts, filant vers une récolte d’un seul point en quatre sorties (0-3-1). L’entraîneur-chef, Claude Julien, a souvent parlé d’erreurs coûteuses au cours des derniers jours, comme il l’avait fait plus tôt dans la campagne.

Certaines statistiques générales commencent à peser lourd dans l’analyse de la saison. La fiche de 18-9-5 du Tricolore quand il marque le premier but le classait au 23e rang du circuit Bettman après les rencontres de samedi. Celle de 17-4-4 quand il mène après deux périodes le plaçait au 25e rang de la LNH à ce chapitre. Le Canadien se retrouvait aussi au 25e rang du circuit avec seulement 13 victoires à domicile (13-15-5).

Malgré tout, il n’est toujours pas question de baisser les bras chez le Canadien. « Peu importent les épreuves que nous avons dû surmonter cette saison ou les efforts que nous avons donnés sans obtenir les résultats espérés, personne ne va abandonner dans ce vestiaire », a dit l’attaquant Jordan Weal après la défaite en prolongation de 4-3 du Tricolore devant les Stars de Dallas, samedi. « Il y a beaucoup de joueurs ici qui ont travaillé très fort pour arriver où ils sont, qui ne se sont jamais rien fait donner. Ça forme le caractère, a-t-il ajouté. Je crois encore que c’est ce qui peut nous aider à renverser la vapeur. J’ai toujours confiance en notre groupe, qui est un très bon groupe. Nous devons continuer à travailler et à croire que la chance va tourner. »

Le Canadien rendra visite aux Red Wings de Detroit mardi, aux Capitals de Washington jeudi et aux Sénateurs d’Ottawa samedi.