«Quelques joueurs ne sont pas encore à la hauteur», déclare Marc Bergevin

Employé dans différents trios au cours des dernières semaines, Drouin ne semble pas avoir trouvé sa place.
Photo: David Zalubowski Associated Press Employé dans différents trios au cours des dernières semaines, Drouin ne semble pas avoir trouvé sa place.

Le directeur général du Canadien a souligné la progression de quelques jeunes jeudi, mais n’a pas hésité à reconnaître que certains vétérans déçoivent depuis le début camp.

Questionné sur les performances ordinaires de Jonathan Drouin et de Jesperi Kotkaniemi, Marc Bergevin a tenté de limiter les dommages. « Je peux nommer quelques joueurs qui ne sont pas encore à la hauteur, mais c’est à ça que sert le camp, a dit Bergevin. Nous avons retranché des joueurs aujourd’hui. Il nous reste deux jours d’entraînement avant le dernier match préparatoire. Puis, c’est le début de la saison. »

Drouin ne semble pas avoir trouvé sa place, lui qui a été employé dans différents trios au cours des dernières semaines. Bergevin a démenti les rumeurs de transaction, mais a reconnu qu’il espérait voir Drouin en donner plus à l’équipe. « Nous essayons de trouver la meilleure solution pour que Jonathan ait du succès », a dit Bergevin, quand il a été questionné au sujet de Drouin, qui a été employé à l’aile droite au cours du camp, après avoir joué au centre à sa première saison avec le Canadien et à l’aile gauche l’hiver dernier. « Je m’attends à plus, les entraîneurs s’attendent à plus, Jonathan aussi, a-t-il ajouté. Le camp dure trois semaines, Jonathan peut faire mieux, c’est certain. »

De son côté, Drouin a semblé agacé d’être interrogé sur ses performances au camp. Jeudi matin, il patinait à la gauche de Kotkaniemi et de Jordan Weal. « Je suis retourné à l’aile gauche, donc nous pouvons arrêter de parler de ça », a-t-il dit au sujet de cette situation. « Ça fait trois ans que je le dis, je me mets de la pression. Je n’ai pas besoin de Marc Bergevin ou de Claude pour me mettre de la pression, a-t-il ajouté quand il a été mis au courant des propos de Bergevin. Je m’en mets assez pour performer. C’est à moi de le faire. »

L’un des nouveaux compagnons de trio de Drouin connaît aussi un camp difficile. Après avoir gagné son poste l’automne dernier à l’âge de 18 ans, Kotkaniemi a été plus effacé lors des matchs préparatoires. Si certains observateurs ont commencé à suggérer qu’il serait peut-être mieux pour Kotkaniemi de passer un peu de temps avec le Rocket, Bergevin a encore une fois prêché la patience. « Il connaît un début un peu lent. C’est peut-être la fameuse guigne de la deuxième année, a dit Bergevin. Claude et ses adjoints ont des discussions avec lui. Il n’est âgé que de 19 ans. Il doit continuer à s’améliorer. Il va dans la bonne direction et les choses vont finir par se replacer. »

Il reste 8 défenseurs et 15 attaquants en santé au camp du Canadien. L’équipe doit encore retrancher trois joueurs, dont un gardien, d’ici la date limite de la composition des formations, le 1er octobre à 17 h.