Halep vaincue par une qualifiée, Nadal passe sans effort

Simona Halep a été défaite en trois manches contre une qualifiée, Taylor Townsend.
Photo: Kevin Hagen Associated Press Simona Halep a été défaite en trois manches contre une qualifiée, Taylor Townsend.

Taylor Townsend, 116e au monde, a causé toute une surprise aux Internationaux des États-Unis, jeudi, montrant la sortie à la quatrième tête de série, Simona Halep.

Confrontée à la championne de Wimbledon, la qualifiée américaine a gagné 2-6, 6-3 et 7-6 (4), accédant ainsi à la troisième ronde.

Agressive, Townsend est allée au filet 106 fois, avec un taux de succès de 60 %. Sa rivale roumaine n’est allée au filet que 10 fois.

Athlète de 23 ans de Chicago, Townsend a concrétisé la victoire avec un service volée, après deux heures et six minutes.

« Cette victoire a beaucoup d’importance pour moi. La route a été longue, a dit une Townsend émotive sur le terrain, après le match. À Wimbledon, j’ai eu une balle de match face à [Kiki] Bertens. J’ai eu plusieurs matchs serrés cette année, sans connaître de grand succès. Ce match-là me donne tellement confiance de me dire, ‘je peux y arriver’»

Townsend avait une fiche de 0-10 contre des joueuses du top 10. Sa prochaine rivale sera la Roumaine Sorana Cirstea, gagnante 3-6, 6-4 et 6-2 contre Aliona Bolsova.

La championne en titre, Naomi Osaka, a aisément disposé de Magda Linette 6-2, 6-4.

Osaka, qui avait requis trois manches pour venir à bout d’Anna Blinkova au premier tour, a déclaré après la rencontre qu’elle était simplement heureuse de ne pas avoir eu à négocier de nouveau trois manches cette fois-ci. Elle a ajouté qu’elle était soulagée que ses célèbres invités — l’ex-joueur de football Colin Kaepernick et l’ex-joueur de basketball Kobe Bryant — n’aient pas eu à endurer le soleil de plomb trop longtemps en plein après-midi.

Cette victoire met la table pour un match qui risque d’être intrigant. Coco Gauff a battu Timea Babos 6-2, 4-6 et 6-4 : l’Américaine de 15 ans, 140e au monde, va donc croiser le fer avec la no 1 mondiale pour la première fois, samedi.

Devant un public conquis, qui scandait son nom après le match, Gauff a réussi quatre bris, deux de plus que Babos. Son dernier lui a valu la victoire.

Nadal passe sans effort

Chez les messieurs, l’Espagnol Rafael Nadal, deuxième tête de série, n’a eu aucun effort à faire pour récupérer son billet pour la troisième ronde. L’Australien Thanasi Kokkinakis, qu’il devait affronter en fin de soirée au stade Arthur-Ashe, s’est retiré en raison d’une blessure à l’épaule droite.

Kokkinakis, classé 203e au monde, s’était aussi retiré en première ronde des Internationaux d’Australie, cette année, à cause de la même blessure.

Par ailleurs, l’Allemand Alexander Zverev, sixième tête de série, a battu l’Américain Frances Tiafoe 6-3, 3-6, 6-2, 2-6 et 6-3.

Zverev a une fiche de 5-0 lors des matchs de cinq sets en 2019. Dans le même contexte, le rendement de Tiafoe est 1-8 en carrière. Il est 45e à l’ATP.

Zverev a commis 11 doubles fautes, mais a aussi réussi 22 as. Champion de la Coupe Rogers en 2017, il a signé 63 coups gagnants, contre-poids à 53 fautes directes.

Aljaz Bedene sera son prochain rival, ayant éliminé Benoit Paire 4-6, 6-7 (3), 6-2, 7-5 et 7-6 (4).

Par ailleurs, Le duel entre le Croate Marin Cilic et l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe a été transféré du stade Louis-Armstrong au stade Arthur-Ashe.

En troisième ronde, Nadal se mesurera au Sud-Coréen Hyeon Chung, qui est venu de l’arrière pour renverser l’Espagnol Fernando Verdasco 1-6, 2-6, 7-5, 6-3, 7-6 (3).

On connaît par ailleurs le prochain rival de Roger Federer : Daniel Evans, tombeur de Lucas Pouille, 6-4, 6-3, 6-7 (4) et 6-4.

Le Russe Daniil Medvedev, tête de série numéro cinq, a eu raison du Bolivien Hugo Dellien 6-3, 7-5, 5-7 et 6-3.

Stanislas Wawrinka, titré trois fois en grand chelem incluant à New York, en 2016, a gagné 6-4, 6-3, 6-7 (3) et 6-3 devant Jérémy Chardy, de la France.

Le Suisse a réussi 19 as, 10 de plus que son adversaire. Wawrinka a aussi obtenu les trois bris de la rencontre, portant sa fiche contre Chardy à 6-0 au total.

À son premier match depuis qu’il a qualifié l’ATP de « corrompue », Nick Kyrgios a signé un gain de 6-4, 6-2 et 6-4 devant Antoine Hoang, de la France.

L’Australien et 28e tête de série a brièvement perdu patience en fin de match. Il pensait qu’on accordait une révision Hawkeye à Hoang trop longtemps après la fin d’un jeu. Il a argumenté avec l’arbitre et a demandé des explications à un superviseur, avant de se recentrer sur le match. Il a fermé les livres peu après.

L’ATP évalue si Kyrgios devrait être puni pour une « offense majeure » en lien aux propos qu’il a tenus, après sa victoire au premier tour.

Les autorités du circuit lui ont décerné une amende de 100 000 $ pour sa conduite lors d’un match en juillet. Questionné à ce sujet, Kyrgios a répondu que l’ATP est « corrompue ». Après coup, il a écrit sur Twitter qu’il avait mal choisi ses mots.

Alex De Minaur et David Goffin ont prévalu en trois sets. Matteo Berrettini, 25e au monde, a défait l’Australien Jordan Thompson 7-5, 7-6 (5), 4-6 et 6-1.

Auteur de 22 as, John Isner a infligé un revers de 6-3, 7-6 (4) et 7-6 (5) à Jan-Lennard Struff, de l’Allemagne.

Au prochain tour, l’Américain pourrait être confronté à Cilic.

À voir en vidéo