Victoire facile pour Lewis Hamilton au Grand Prix de France

Hamilton est en quête d’un sixième championnat de la Formule Un. Il en est à 79 victoires, à 12 d’égaler la récolte record de Michael Schumacher.
Photo: Claude Paris Associated Press Hamilton est en quête d’un sixième championnat de la Formule Un. Il en est à 79 victoires, à 12 d’égaler la récolte record de Michael Schumacher.

Lewis Hamilton a aisément remporté le Grand Prix de France de Formule Un à partir de la pole, dimanche, inscrivant ainsi sa sixième victoire de la saison.

Hamilton a mené à chaque tour, méritant un quatrième gain de suite.

Au classement des pilotes, son avance est maintenant de 36 points devant Valtteri Bottas, son coéquipier chez Mercedes.

Hamilton est en quête d’un sixième championnat de la Formule Un. Il en est à 79 victoires, à 12 d’égaler la récolte record de Michael Schumacher.

Deuxième sur la grille, Bottas a connu un mauvais départ mais a quand même fini deuxième — à 18 secondes du vainqueur.

Charles Leclerc de Ferrari a terminé troisième. Il est venu près de rattraper Bottas lors du dernier tour.

« J’ai tout donné. Vers la fin je m’approchais de Valtteri, il avait certains ennuis, a dit Leclerc, après le troisième podium de sa carrière. Il y avait une occasion mais il ne restait plus assez de tours, malheureusement. »

Max Verstappen de Red Bull s’est classé quatrième, devant la Ferrari de Sebastian Vettel. La journée a été plus décevante que satisfaisante pour Vettel, un quadruple champion du monde.

Vettel s’élançait septième, après des qualifications ordinaires. Il est sans victoire en 16 courses, à compter de l’épreuve belge en août dernier.

Bottas a été le seul autre vainqueur cette année, en Australie et en Azerbaïdjan.

Bottas a changé de pneus une première fois au 23e tour, un tour avant Hamilton. Ce dernier avait tellement d’avance qu’à son retour il devançait encore Vettel, qui n’avait pas encore visité les puits.

Ce n’est qu’au neuvième tour que Vettel a éclipsé les bolides McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz fils.

Le Montréalais Lance Stroll a fini 13e, lui qui partait 17e, avec sa Racing Point. Son coéquipier Sergio Perez a fini 12e. La température sur la piste a atteint 56 degrés Celsius, sur le circuit Paul-Ricard.

Le Français Romain Grosjean a continué de peiner avec Haas, se retirant après 43 tours. Il n’a recueilli que deux points cette année, lui qui tente de garder son volant en vue de 2020.