Les Sharks l’emportent 6-3 contre les Blues

Timo Meier a marqué deux buts dans la victoire des siens.
Photo: Josie Lepe Associated Press Timo Meier a marqué deux buts dans la victoire des siens.

Timo Meier a marqué deux buts et il a préparé un des deux buts de Logan Couture grâce à une bonne mise en échec, aidant les Sharks de San Jose à vaincre les Blues de St. Louis 6-3, samedi soir.

La mise en échec de Meier aux dépens d’Alex Pietrangelo a permis à Couture d’ouvrir le pointage en première période. Il a ensuite touché la cible à deux reprises et son dernier but, à la suite d’une spectaculaire pièce de jeu, a donné une confortable avance aux Sharks.

« Il était un véritable taureau, a mentionné Couture à propos de Meier. Quand il se met à patiner, avec sa force, il est difficile à contrer. Nous sommes chanceux de l’avoir sur notre trio. Il a été très bon. Il a bien joué avec son bâton et il était fort en récupération de rondelles. »

La formation de San Jose a pris les devants 1-0 dans cette finale de l’Association Ouest. Le deuxième affrontement se tiendra lundi soir, au domicile des Sharks.

Couture a scellé l’issue de la rencontre dans un filet désert. Il s’agissait de son 11e but des séries, ce qui le place au premier rang de la LNH lors du tournoi printanier.

Joe Pavelski et Kevin Labanc ont aussi enfilé l’aiguille pour les Sharks, qui ont gagné le premier match d’une série pour une troisième fois consécutive. Martin Jones a repoussé 28 rondelles dans la victoire.

« Nous avons tellement de bons joueurs dans l’équipe, a affirmé Meier. C’est amusant de pouvoir jouer à ce temps-ci de l’année et d’avoir du succès. C’est pour cette raison que je joue, pour gagner la coupe Stanley. »

Joel Edmundson, Ryan O’Reilly et Tyler Bozak ont répliqué pour les Blues, qui n’ont pas vraiment aidé leur gardien recrue Jordan Binnington. Binnington a réalisé 19 arrêts et il a souvent été laissé à lui-même par sa défensive.

« Il y a eu une peu trop d’erreurs sur la glace, a analysé Edmundson. Chaque fois qu’il y en a eu une, ils ont réussi à en profiter. Ç’a été la différence dans la partie. »

Cette série met en vedette deux équipes qui sont en quête d’une première coupe Stanley après plusieurs présences décevantes dans la danse printanière. Les Sharks ont eu besoin de deux victoires au match numéro sept pour accéder à la finale de l’Ouest tandis que les Blues ont dû gagner en deuxième prolongation lors du septième duel contre les Stars de Dallas.

Les deux formations s’attendaient à une série physique, car elles sont composées de joueurs imposants qui aiment se lancer en échec avant. C’est d’ailleurs de cette façon que les Blues ont amorcé la série, appliquant plusieurs mises en échec.

Les Sharks, qui venaient de disputer une série contre une équipe plus axée sur la vitesse, ont répondu en servant eux aussi quelques bons plaqués. Meier a séparé Pietrangelo de la rondelle et Gustav Nyquist a refilé le disque à Couture, qui a décoché un tir sur réception précis.

Après une vilaine chute de Couture dans la zone des Blues, Jaden Schwartz a vu son tir être dévié par Edmundson, qui a trompé la vigilance de Jones.

Les visiteurs ont écopé deux pénalités en l’espace de 57 secondes, offrant un avantage numérique de deux joueurs aux Sharks. Ces derniers en ont profité quand Pavelski a frappé son propre retour de lancer au vol et derrière Binnington.

Les deux équipes se sont échangé un but à mi-chemin au deuxième engagement. Labanc a fait bouger les cordages et O’Reilly a réduit l’écart 77 secondes plus tard, mais Meier a pris les choses en mains.

« Il a une très bonne vitesse. Il a effectué plusieurs bons jeux, a exprimé Pavelski concernant Meier. Il a montré toute l’étendue de son talent. Il peut vraiment faire reculer les défenseurs et créer des occasions de marquer. »

Couture a volé la rondelle au défenseur des Blues Colton Parayko, alors qu’il tentait une sortie de zone, et Meier a déculotté Jay Bouwmeester avant de réaliser une feinte magistrale à une main. Le Suisse a ensuite joué de chance quand sa passe devant le filet a touché le défenseur Vince Dunn pour porter la marque à 5-2.