L’espoir du Tricolore Nick Suzuki brille en séries

Suzuki, qui est âgé de 19 ans, a fait partie d’une mégatransaction dans la OHL englobant six joueurs et quatre choix au repêchage.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Suzuki, qui est âgé de 19 ans, a fait partie d’une mégatransaction dans la OHL englobant six joueurs et quatre choix au repêchage.

Nick Suzuki est plutôt du genre discret.

Il reste souvent en retrait, préférant écouter avant de choisir le meilleur moment d’exprimer son opinion.

Mais le joueur de centre du Storm de Guelph et espoir du Canadien de Montréal n’est pas aussi réservé sur la patinoire — surtout au cours de ce parcours éliminatoire historique dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario (OHL).

Suzuki, qui a été acquis en janvier dans une mégatransaction avec l’Attack d’Owen Sound, domine toutes les ligues de hockey junior au pays avec un total de 35 points en séries éliminatoires. Par moments, il a littéralement transporté son équipe sur ses épaules.

« Il a été déterminant dans notre parcours, a admis le capitaine du Storm Isaac Ratcliffe. Il est l’élément-clé, celui qui nous inspire. »

Cette séquence a été particulièrement impressionnante.

Le Storm a balayé les Rangers de Kitchener en lever de rideau des séries éliminatoires, mais il a rapidement tiré de l’arrière 3-0 dans sa série contre les Knights de London au tour suivant — avant d’enlever les honneurs des quatre matchs suivants. Le Storm a ensuite accusé un déficit de 3-1 en finale de l’Association Ouest de l’OHL contre le Spirit de Saginaw, avant de venir de l’arrière de nouveau pour l’emporter en sept rencontres.

« Ç’a été une séquence complètement folle », a admis Suzuki.

Le Storm a fait face à l’élimination à sept reprises cette saison, et Suzuki a inscrit sept buts et 10 mentions d’aide dans de telles circonstances.

« C’était évident que c’était ce qui allait se produire, a mentionné le défenseur du Storm Sean Durzi, qui a fait partie de la mégatransaction avec l’Attack. On s’en attendait. On le voit tous travailler, on voit sa passion pour le hockey, et son intelligence. »

Après ces deux remontées victorieuses, Suzuki et ses coéquipiers ont perdu les deux premiers matchs de la série de championnat de l’OHL contre les 67’s — Ottawa a établi un record de l’OHL en amorçant les séries éliminatoires avec une fiche immaculée de 14-0. Ils ont cependant riposté avec une écrasante victoire de 7-2 lundi soir pour réduire l’écart à 2-1 dans la série. Le match no 4 aura lieu mercredi soir à Guelph.

Suzuki, qui est âgé de 19 ans, a fait partie d’une mégatransaction englobant six joueurs et quatre choix au repêchage avec l’Attack. Il s’agissait de la dernière d’une série de décisions prises par l’entraîneur-chef et directeur général du Storm George Burnett.

« Quand tu diriges une équipe qui affronte un joueur comme Nick, tu dois respecter ce qu’il fait sur la patinoire, a expliqué Burnett. Puis, lorsque tu l’as sur ton banc, alors tu en apprends encore davantage sur lui, sur sa façon d’être à l’extérieur de la patinoire.

« Il n’est pas très bavard, mais lorsqu’il parle, les autres écoutent. »