Bergevin serait déçu de voir le Canadien rater les séries

«Je vais regarder le match [mardi], mais je ne peux rien faire. Je le regarde, et la nervosité monte, mais je suis fier de voir que nous sommes encore là à nous battre pour une place en séries», a raconté Bergevin, lundi.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne «Je vais regarder le match [mardi], mais je ne peux rien faire. Je le regarde, et la nervosité monte, mais je suis fier de voir que nous sommes encore là à nous battre pour une place en séries», a raconté Bergevin, lundi.

Même si le Canadien a déjoué les pronostics cette saison, Marc Bergevin admet qu’il serait déçu si la formation montréalaise était exclue des séries éliminatoires.

Alors qu’il reste trois matchs à disputer d’ici la fin de la saison, le directeur général du Canadien a reconnu être nerveux lors des parties et espérer voir l’équipe qu’il a assemblée réussir à revenir dans le portrait des séries.

« Je vais regarder le match [mardi], mais je ne peux rien faire. Je le regarde, et la nervosité monte, mais je suis fier de voir que nous sommes encore là à nous battre pour une place en séries », a raconté Bergevin, lundi, à la veille d’un match contre le Lightning de Tampa Bay.

Le Canadien (42-29-8) accuse un point de retard sur les Hurricanes de la Caroline et deux sur les Blue Jackets de Columbus, qui détiennent les deux laissez-passer supplémentaires donnant accès aux éliminatoires dans l’Association de l’Est.

Puisque le Canadien a connu une campagne désastreuse en 2017-2018, Bergevin est en mesure d’apprécier la progression de l’équipe cette saison, alors qu’elle a déjà 21 points de plus au compteur. Le Tricolore a toutefois connu une baisse de régime en février et mars. Il a également perdu certains matchs importants, comme ceux en Caroline et à Columbus la semaine dernière.

« Il y a des parties que nous avons perdues avec une minute à faire, il y a des points que nous avons perdus, mais c’est la même chose pour les Hurricanes et les Blue Jackets, a rappelé Bergevin. Toutes les équipes ont des matchs qu’elles auraient aimé gagner.

« Nous avons eu des hauts et des bas, mais, quand vous regardez l’ensemble de la saison, nous avons fait beaucoup de chemin depuis l’an dernier. Et c’est ce sur quoi je vais me baser pour évaluer l’équipe.

« Regardez à quel point le classement est serré après 80 matchs et sept mois. Deux victoires de plus pourraient vous permettre de devancer quatre ou cinq équipes. Ça, c’est un bond chanceux ici et là, une pénalité ici et là. »

Le défi du Canadien lors de cette dernière semaine sera particulièrement relevé, puisqu’il affrontera trois des meilleures formations du circuit. Après avoir croisé le fer avec le Lightning mardi, le Tricolore rendra visite aux Capitals de Washington, jeudi, avant de clore le calendrier régulier avec un duel face aux Maple Leafs, samedi, au Centre Bell.

Le Canadien a compilé un dossier de 1-4-3 face à ces trois équipes depuis le début de la saison.

« Dans la LNH, il n’y a pas de matchs faciles, a insisté l’attaquant Jordan Weal. Vous pouvez affronter les Red Wings de Detroit ou les Sénateurs d’Ottawa ou encore le Lightning et les Capitals et vous ne savez pas ce qui va arriver. C’est ce qui fait la beauté du hockey. »

L’attaquant Paul Byron était de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers, lundi, un peu moins d’une semaine après s’être fait passer le K.-O. par le défenseur des Panthers de la Floride MacKenzie Weegar. Il demeurait néanmoins un cas incertain pour le match face au Lightning.

Lundi, Byron se retrouvait au sein du quatrième trio en compagnie de Jesperi Kotkaniemi et Nate Thompson.

Kotkaniemi pourrait donc aussi effectuer un retour au jeu après avoir été laissé de côté samedi face aux Jets de Winnipeg, samedi. Nicolas Deslauriers et Matthew Peca écoperaient si Byron et Kotkaniemi affrontent le Lightning.

L’attaquant Ryan Poehling devait arriver en fin de journée à Montréal, un jour après avoir signé un premier contrat professionnel. Bergevin a dit qu’il ne sera pas en uniforme face au Lightning, mais que la décision reviendra ensuite à l’entraîneur Claude Julien pour les deux derniers matchs.

Du côté du Lightning, le défenseur Victor Hedman et le gardien Louis Domingue représentent des cas incertains pour le duel face au Canadien. Eddie Pasquale pourrait défendre le filet du Lightning au Centre Bell puisque Andrei Vasilevskiy avait ce mandat lundi face aux Sénateurs d’Ottawa.