Le Canadien l’emporte 6-1 face aux Panthers

Tomas Tatar a amassé deux buts et une aide dans la victoire.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Tomas Tatar a amassé deux buts et une aide dans la victoire.

Le Canadien n’a pas laissé planer le doute bien longtemps, mardi, marquant trois buts en première période pour filer vers une victoire de 6-1 face aux Panthers de la Floride.

La troupe de Claude Julien a ainsi récolté au moins un point dans un cinquième match de suite (4-0-1).

Le Canadien s’est donc approché à un point des Hurricanes de la Caroline et du premier laissez-passer supplémentaire donnant accès aux séries dans l’Association de l’Est.

Les Hurricanes ont perdu 4-1 face aux Capitals de Washington, mardi, mais ils ont un match de plus à jouer d’ici la fin de la saison que le Canadien.

Pour leur part, les Blue Jackets de Columbus ont défait les Islanders de New York 4-0. Ils accusent toujours deux points de retard sur le Canadien et ont également un match en main sur la formation montréalaise.

Le Canadien rendra visite aux Blue Jackets jeudi, dans un duel qui pourrait s’avérer déterminant dans la course aux séries.

Tomas Tatar a amassé deux buts et une aide, tandis que Brett Kulak a obtenu un but et une aide pour le Canadien (41-28-8). Artturi Lehkonen, Phillip Danault et Max Domi ont aussi touché la cible, Andrew Shaw a récolté deux aides et Carey Price a réalisé 33 arrêts.

Frank Vatrano a été l’unique buteur des Panthers (33-32-12), qui ont perdu un troisième match de suite. James Reimer a accordé trois buts sur neuf tirs avant de céder sa place à Samuel Montembeault après 14 min 28 s de jeu. Montembeault a repoussé quinze des dix-huit lancers dirigés vers lui.

Price a réalisé quelques beaux arrêts en début de rencontre, notamment contre Evgenii Dadonov lors d’une supériorité numérique des Panthers.

Le Canadien a ensuite pris son envol grâce à Tatar et Kulak, qui ont marqué sur des séquences semblables en acceptant des passes tentées à partir de l’arrière du filet des Panthers.

Le défenseur Jeff Petry a établi une nouvelle marque personnelle en récoltant un 43e point cette saison. Il a récolté une aide sur le premier but du match.

Tatar est revenu à la charge avec 5 min 32 s à faire au premier vingt, mettant fin à la soirée de travail de Reimer. Il s’agissait pour le Slovaque d’un 25e but cette saison. L’entraîneur des Panthers, Bob Boughner, a contesté le but en vain, croyant que Brendan Gallagher avait empêché Reimer de faire son travail.

Price a eu son mot à dire au retour de l’entracte, frustrant Vincent Trocheck en échappée, puis Dadonov sur une séquence à deux contre un.

Lehkonen a ensuite touché la cible grâce à un tir sur réception qui a dévié sur le bâton du défenseur des Panthers Mark Pysyk avant de surprendre Montembeault à 2 min 52 s.

Ce but permettait à Lehkonen d’atteindre la dizaine cette saison. Il est ainsi devenu le 12e joueur du Tricolore à atteindre ce plateau cette saison, une première au sein de l’équipe depuis la campagne 1993-1994, quand treize joueurs avaient accompli l’exploit.

Danault a ensuite mis fin à une disette de vingt matchs sans toucher la cible en profitant d’un retour pour déjouer Montembeault avec 7 min 20 s à faire au deuxième engagement.

Sur la séquence, Tatar a été crédité d’une aide, son 57e point de la saison, un sommet personnel.

Vatrano a finalement inscrit les Panthers à la marque après 1 min 35 s de jeu en troisième période, profitant d’un retour pour faire bouger les cordages en avantage numérique.

Price a paru ébranlé sur la séquence, après avoir réussi un arrêt acrobatique contre Denis Malgin avant de voir Vatrano tirer dans un filet ouvert. Le gardien a toutefois terminé la rencontre.

Domi a tourné le fer dans la plaie en marquant son 27e but de la saison avec 8 min 12 s à écouler au cadran.

La seule mauvaise nouvelle pour le Canadien est venue du côté de Paul Byron, qui a quitté la rencontre après 4 min 02 s de jeu en première période.

Byron s’est fait passer le K.-O. lors d’un combat avec le défenseur MacKenzie Weegar, qui cherchait à venger un coup à la tête reçu le 15 janvier. Byron avait été suspendu pour trois matchs pour son geste.

« Nous savons qu’il a été sonné, a indiqué Julien au sujet de Byron. Son état de santé sera réévalué demain [mercredi]. Nous verrons comment il se sent et nous prendrons ensuite la décision adéquate à savoir s’il fait le voyage ou non. »

Les échos de vestiaire

Phillip Danault s’attendait à un match musclé face aux Panthers :

« Ce n’est jamais doux contre les Panthers, il y a quand même un peu une rivalité. Nous nous attendions à un match avec des émotions. Ils ont joué un match intense, mais nous avons eu le dessus. »

Brett Kulak a souligné le brio de Carey Price :

« C’est fou. Il trouve le moyen de voler des buts grâce à quatre ou cinq arrêts incroyables chaque rencontre. C’est agréable de compter sur lui. Quand votre gardien réussit des arrêts importants, ça vous aide à prendre confiance. »

MacKenzie Weegar espérait que Paul Byron n’était pas trop amoché après leur combat :

« Ce n’était pas mon intention de le blesser. Je lui ai demandé s’il voulait accepter la responsabilité pour sa mise en échec et je le respecte de l’avoir fait. J’espère qu’il va bien. […] Il n’était pas obligé de le faire. Je n’allais pas lui sauter dessus ou agir comme un idiot. Nous avons jeté les gants et c’est ce qui s’est produit. »