Le retour d’Armia permettrait à Julien de réunir à nouveau les trois Finlandais

Joel Armia s'est blessé à un genou le 6 novembre dernier lors d'un match face aux Rangers de New York.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Joel Armia s'est blessé à un genou le 6 novembre dernier lors d'un match face aux Rangers de New York.

L’ailier Joel Armia croit être prêt à revenir au jeu et l’expérience du trio finlandais pourrait reprendre chez le Canadien.

Au moment où Armia est tombé au combat en raison d’une blessure à un genou le 6 novembre, face aux Rangers de New York, Julien avait réuni Armia, Jesperi Kotkaniemi et Artturi Lehkonen de manière régulière pour une quatrième rencontre d’affilée.

Questionné la semaine dernière au sujet du retour possible du trio finlandais, Kotkaniemi s’était contenté de répondre « pourquoi pas ». De son côté, Armia a admis mercredi que cette option lui permettait d’être un peu plus à l’aise sur la patinoire.

« Pour moi, ça me permet de savoir ce que je dis, a-t-il indiqué. Mon anglais s’améliore et ça commence à être plus naturel, mais à mes débuts, je ne savais jamais quoi dire en anglais. Quand nous pouvons parler en finnois sur la glace, c’est plus facile. C’est ce que nous avons fait toute notre vie. »

Âgé de 25 ans, Armia en est à sa cinquième saison dans la LNH et il est le vétéran du trio d’attaquants finlandais du Canadien. Malgré son expérience, il a indiqué que c’était la première fois de sa carrière qu’une blessure le tenait à l’écart aussi longtemps.

« C’est difficile de regarder les gars jouer, de ne pas s’entraîner avec eux et de ne pas voyager, a raconté Armia. Je n’ai fait que patiner et m’entraîner en solitaire. « J’en ai profité pour découvrir un peu la ville, a-t-il ajouté. Je me suis promené pour découvrir de nouveaux quartiers et de nouveaux restaurants. C’était agréable. »

Armia, qui a amassé trois buts et quatre aides en quinze matchs avec le Canadien, a finalement accompagné ses coéquipiers lors du plus récent voyage en Floride et à Dallas. De son poste d’observateur, il a pu voir où en était rendu Kotkaniemi dans son développement.

« Depuis le camp d’entraînement, il s’améliore chaque jour et c’est ce que vous voulez voir », a-t-il mentionné.

Lors de sa dernière sortie, Kotkaniemi a atteint le plateau des quarante matchs, ce qui signifie qu’il a maintenant une saison d’expérience dans la LNH à son palmarès en prévision des sept nécessaires pour pouvoir se prévaloir de l’autonomie complète.

Selon la gestion de ses contrats, Kotkaniemi pourrait donc devenir joueur autonome sans compensation dès le 1er juillet 2025.

L’entraîneur Claude Julien a indiqué avoir rencontré Kotkaniemi mercredi pour discuter de sa progression et il a été élogieux à l’endroit du premier choix du Tricolore en juin dernier.

« Je lui ai dit que j’étais impressionné par la manière dont il a géré le calendrier jusqu’ici, a raconté Julien. Nous ne sommes qu’à la moitié de la saison et je lui ai rappelé que la deuxième moitié sera encore plus difficile. Mais j’aime comment il continue de s’améliorer.

« Il arrive à suivre le jeu. Défensivement, c’était plus difficile pour lui en début de saison. Il est maintenant beaucoup plus fiable à ce niveau. Son tir est aussi redoutable. Il doit mener la ligue pour les poteaux ! Pour un jeune de 18 ans, il m’impressionne, mais le plus difficile est à venir.  Le plus important pour lui, s’il veut continuer à progresser, sera le repos et la récupération. »

En quarante parties, Kotkaniemi a récolté quatre buts et quatorze aides. Il n’a qu’une aide à son dossier à ses sept plus récentes sorties, mais il a décoché neuf tirs au but lors des deux derniers matchs. Le retour d’un visage familier à ses côtés pourrait l’aider à recommencer à produire.