Lewis Hamilton pourrait marquer l’histoire au Grand Prix des États-Unis

Même s’il est constamment interrogé sur cet enjeu, Hamilton refuse toujours de discuter de la place qu’il occupera dans l’histoire de la F1.
Photo: Darren Abate Associated Press Même s’il est constamment interrogé sur cet enjeu, Hamilton refuse toujours de discuter de la place qu’il occupera dans l’histoire de la F1.

Après avoir voyagé de New York au Texas, Lewis Hamilton s’est présenté au Grand Prix de Formule 1 des États-Unis cette semaine en sachant une chose : il pourrait en repartir avec un autre titre de champion du monde en poche.

S’il parvient à écarter le pilote Ferrari Sebastian Vettel de la course au titre au Grand Prix des États-Unis ce week-end, le Britannique pourrait alors faire son entrée dans le livre des records. Ce cinquième championnat du monde lui permettrait de rejoindre l’Argentin Juan Manuel Fangio au deuxième rang de l’histoire à ce chapitre, derrière l’Allemand Michael Schumacher, qui en compte sept.

Hamilton entamera ce week-end plutôt frais et pluvieux au Texas avec une confortable avance de 67 points devant Vettel, alors qu’il ne reste que quatre courses à négocier en 2018. Si Hamilton triomphe dimanche, Vettel ne peut terminer au-delà de la deuxième marche du podium afin de demeurer dans la course au titre au moins jusqu’à Mexico. En fait, si Hamilton obtient huit points de plus que Vettel, peu importe leurs résultats, alors le pilote Mercedes obtiendra le titre.

Même s’il est constamment interrogé sur cet enjeu, Hamilton refuse toujours de discuter de la place qu’il occupera dans l’histoire de la F1.

« On ne veut pas en parler. Nous ne voulons pas nous laisser distraire. Nous voulons nous assurer de livrer la marchandise, a mentionné Hamilton jeudi. Nous nous attendons à ce que Ferrari riposte ce week-end. »

Puisque 100 points de classement sont encore disponibles, Vettel n’est pas encore mathématiquement éliminé du championnat, mais il faudrait une série de victoires de la Scuderia et un effondrement sans précédent de Hamilton et Mercedes pour espérer l’emporter. Et ça doit commencer dès ce week-end.

L’Allemand est le seul pilote à avoir battu Hamilton à Austin. Sa victoire s’est produite en 2013, alors que Vettel pilotait pour Red Bull et qu’il se dirigeait vers la conquête d’un quatrième championnat du monde. L’an dernier, Vettel était en tête au départ, mais Hamilton l’a facilement rattrapé avant de le dépasser au 14e tour. Sa Ferrari n’a jamais été en mesure de le menacer, et Hamilton a facilement franchi le fil d’arrivée en première place.

Cette saison, cependant, le circuit sera légèrement différent. Les commissaires de course ont installé de nouveaux vibreurs dans les virages nos 1, 16 et 17 afin d’empêcher les voitures de quitter la piste. Vettel avait pris les commandes de l’épreuve au départ l’an dernier après que Hamilton l’eut poussé hors piste, mais l’Allemand a court-circuité le virage no 1 et profité de la pente suivante pour reprendre la tête.