Le gouvernement de l’Alberta avancerait 700 millions pour les JO de 2026

La ministre fédérale des Sports, Kirsty Duncan
Photo: Todd Korol La Presse canadienne La ministre fédérale des Sports, Kirsty Duncan

Le gouvernement de l’Alberta affirme être disposé à verser jusqu’à 700 millions si Calgary organisait les Jeux olympiques d’hiver de 2026 à Calgary.

La province a révélé que cette somme dépend d’un vote majoritaire des électeurs lors du prochain référendum en appui de la candidature de la ville et d’une transparence accrue dans le processus d’organisation.

Une ébauche du plan en vue d’accueillir les Jeux de 2026 à Calgary a fixé le coût à 5,2 milliards. Cela laisse entendre que la Ville, les gouvernements provincial et fédéral devraient contribuer à hauteur de 3 milliards.

Le reste serait payé par les revenus des Jeux.

Dans une lettre à la Ville, la province a indiqué qu’elle n’allait pas dépasser le chiffre des 700 millions.

« Le gouvernement de l’Alberta ne sera pas en mesure de fournir des fonds additionnels, y compris pour couvrir les dépassements de coûts ou les pertes de revenus », a dit le ministre des Finances Joe Ceci dans la lettre.

« De plus, nous n’allons pas fournir de garanties en cas de coûts additionnels provenant de toutes sources. »

La Ville de Calgary tiendra un référendum le 13 novembre pour déterminer si la ville devrait se porter candidate aux Jeux olympiques de 2026. Le gouvernement a insisté pour sa présentation et a offert 2 millions pour couvrir certains frais.

La ministre fédérale des Sports, Kirsty Duncan, a exprimé son intérêt pour la candidature, mais Ottawa n’a toujours pas annoncé de contribution financière.

Une facture de 400 millions serait nécessaire pour la construction de deux nouveaux édifices — un aréna et une salle intérieure — et 500 millions de plus devront être investis dans les rénovations des installations déjà en place, dont plusieurs ont été construites pour la présentation des Jeux olympiques de 1988.

Certaines compétitions pourraient être présentées à Canmore, où est notamment situé le centre d’entraînement national de ski de fond, ou même à Whistler, en Colombie-Britannique.

Des investissements de 583 millions seront aussi nécessaires pour la construction d’installations temporaires pour les athlètes, les membres des médias et les arbitres. Ces installations seraient ensuite converties en logements abordables.

Calgary et une candidature conjointe de Milan et Cortina d’Ampezzo, en Italie, pourraient être les deux seules prétendantes aux Jeux de 2026. Une nouvelle coalition dévoilée vendredi pour diriger le gouvernement municipal de Stockholm pourrait menacer la candidature de la capitale suédoise.

La date limite pour la soumission d’une candidature pour les Jeux olympiques de 2026 est le 11 janvier. Le Comité international olympique annoncera l’identité de la candidature gagnante en juin.