Pas de «reconstruction» du Canadien pour Marc Bergevin

Marc Bergevin a déclaré qu’il avait confiance en l’avenir de l’équipe et que l’objectif général du Canadien était de se battre pour une place dans les séries éliminatoires la saison prochaine.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Marc Bergevin a déclaré qu’il avait confiance en l’avenir de l’équipe et que l’objectif général du Canadien était de se battre pour une place dans les séries éliminatoires la saison prochaine.

Après le décevant rendement du Canadien de Montréal la saison dernière, Marc Bergevin a décidé d’effectuer un changement de direction. Mais il refuse d’utiliser le terme « reconstruction ».

Lors d’une rencontre de presse qui a duré près de 30 minutes dimanche après-midi au Complexe sportif Bell, le directeur général du Tricolore a déclaré qu’il avait confiance en l’avenir de l’équipe et que l’objectif général du Canadien était de se battre pour une place dans les séries éliminatoires la saison prochaine.

Bergevin a été très actif dès les premières minutes de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Il a ramené le vétéran Tomas Plekanec après un séjour de deux mois à Toronto, à qui il a offert un contrat d’une saison assorti de bonis de performances.

Bergevin a embauché quatre autres joueurs qui, ensemble, totalisent à peine 300 matchs d’expérience dans la LNH.

Il s’agit du défenseur gaucher Xavier Ouellet, anciennement des Red Wings de Detroit, de l’attaquant Matthew Peca, du Lightning de Tampa Bay, de l’attaquant Michael Chaput, des Canucks de Vancouver, et de l’ailier gauche Kenny Agostino.

Peca a signé une entente de deux ans à un volet, tandis que les trois autres ont accepté des pactes à deux volets.

Ces cinq embauches s’ajoutent à Joel Armia, obtenu dans une transaction avec les Jets de Winnipeg samedi.

Bien que Bergevin ait beaucoup mis l’accent sur la jeunesse lors de son point de presse, il a expliqué que Plekanec, âgé de 35 ans, était l’un des rares de joueurs de centre disponibles sur le marché des joueurs autonomes.

Bergevin a aussi noté que le Canadien le connaît bien, qu’il veut jouer à Montréal et qu’il permettra à l’équipe d’acheter un peu de temps dans le développement des jeunes joueurs de centre.

De son côté, Plekanec s’est dit satisfait à l’idée de signer une entente d’une saison et qu’il compte y aller une année à la fois. Par ailleurs, a précisé le Tchèque, ce contrat d’un an ne signifie pas qu’il compte jouer sa dernière saison dans la Ligue nationale.