Un deuxième athlète russe échoue un test de dopage

Il s'agit du quatrième cas de dopage à ces Jeux.
Photo: Brendan Smialowski Agence France-Presse Il s'agit du quatrième cas de dopage à ces Jeux.

Un deuxième athlète russe a échoué un test de dopage aux Jeux de Pyeongchang, un jour avant que le comité exécutif du Comité international olympique ne décide s’il doit réintégrer le pays pour la cérémonie de clôture, dimanche.

Le président de la Fédération russe de bobsleigh, Alexander Zubkov, a déclaré à l’Associated Press que l’échantillon testé de la pilote Nadezhda Sergueïeva, dimanche, était positif.

La délégation russe aux Jeux olympiques de Pyeongchang a déclaré dans un communiqué que la substance trouvée était le trimétazdine, un médicament utilisé pour les personnes souffrant d’angine et qui figure sur la liste des produits interdits de l’Agence mondiale antidopage.

L’équipe russe a été exclue des Jeux olympiques en décembre pour le vaste programme de dopage aux Jeux de Sotchi, mais le CIO a invité 168 athlètes du pays à y participer sous drapeau olympique.

C’est le quatrième cas de dopage à ces Jeux. Le joueur de curling russe Alexander Krushelnitsky a été privé de sa médaille de bronze, jeudi, après avoir été contrôlé positif au meldonium. Le joueur de hockey slovène Ziga Jeglic et le patineur de vitesse japonais Kei Saito ont également quitté les jeux après avoir été testés positifs.