Malgré les défaites, Victor Mete essaie de s’en tenir à son rôle

Le défenseur recrue Victor Mete trébuche lors d'un match de pré-saison contre les Maple Leafs de Toronto, le 27 septembre dernier.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le défenseur recrue Victor Mete trébuche lors d'un match de pré-saison contre les Maple Leafs de Toronto, le 27 septembre dernier.

Victor Mete a affiché de belles aptitudes depuis son arrivée au sein du Canadien de Montréal. Dans un contexte où les défaites s’additionnent, il ne s’est toutefois pas mis en tête de jouer au-delà de ses capacités ou d’assumer un rôle qui n’est pas le sien.

La léthargie actuelle du Canadien rappelle certains souvenirs au défenseur ontarien. Des souvenirs qui remontent à ses débuts dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario en 2014-2015.

« À ma saison recrue avec les Knights [de London], nous avions connu une séquence semblable. Je pense que nous avions perdu six ou sept matchs consécutifs. Nous n’avions rien changé, car nous savions que nous faisions de bonnes choses. C’est juste que nous n’obtenions pas les résultats espérés. L’important, c’est de garder sa concentration et la confiance que la situation va finir par s’améliorer. »

Mete n’avait que 16 ans, mais il n’est pas tombé dans le panneau du jeune joueur qui, pour impressionner ses coéquipiers et ses entraîneurs, se met à prendre des responsabilités qui ne cadrent pas avec le mandat qui lui est confié.

Agir de la sorte, selon lui, cause plus de tort que de bien.

« Quand tu essaies d’en faire trop, c’est là que tu commences à faire des gaffes. L’important est de respecter ton style de jeu, de garder les choses simples. À partir de ça, de bonnes choses vont arriver. »

L’entraîneur-chef Claude Julien s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet lors de son point de presse après l’entraînement de l’équipe en prévision du duel contre les Panthers de la Floride en soirée.

« Je dirais que je n’ai pas vu ça de Victor depuis le début de la saison. Je pense qu’il continue de faire son travail. Je n’ai pas vu un joueur qui essaie d’en faire plus que ce qu’il faut. C’est ce qui est bon à voir de son côté. Il joue bien. Je pense qu’il a une certaine confiance et c’est à lui de continuer à jouer son jeu. C’est à nous, en équipe, de nous améliorer et pas à lui d’essayer d’en faire plus. »

Maintes fois depuis le début de la saison, Julien a loué le rendement de son défenseur de 19 ans.

L’entraîneur-chef du Canadien n’hésite d’ailleurs pas à faire appel à ses services de plus en plus souvent : il a passé, en moyenne, un peu plus de 22 minutes par rencontre sur la glace lors des quatre derniers matchs de l’équipe, alors qu’il avait joué environ 18 minutes par rencontre lors des quatre premières rencontres de la saison.

Cette utilisation accrue laisse croire que Mete n’est pas près de retourner avec les Knights, au moment où il prendra part à son neuvième match avec le Canadien, mardi. Il s’agit d’un scénario qui ne peut réjouir la bande à Dale Hunter, qui ne totalise que trois victoires et sept points en douze matchs.

« Aujourd’hui, il est encore ici. Il mérite d’être ici. Tant et aussi longtemps qu’il jouera de cette façon-là, il risque de rester ici toute la saison. Encore là, on a le privilège de changer d’idée si jamais les choses ne fonctionnaient plus. Au moment où l’on se parle, il s’en va dans la bonne direction », a déclaré Julien.

De son côté, Mete ne se décourage pas de voir ces défaites match après match et il se sent un membre à part entière de l’équipe.

« Nous faisons beaucoup de bonnes choses. Nous avons eu le week-end pour nous détendre, nous avons eu un excellent entraînement lundi et nous avions belle allure ce matin. De mon côté, dans l’ensemble, les choses vont bien. Les gars m’ont bien traité et m’ont aidé à m’intégrer au groupe. »