«Il ne faut pas paniquer», dit Claude Julien

L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien

Dix équipes ont « uni leurs efforts » pour inscrire un total de 17 buts en l’équivalent de 16 périodes de jeu lors de la première journée des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, mercredi. Cette tendance semble réconforter un peu Claude Julien alors que ses joueurs tenteront de faire vibrer les cordages pour la première fois dans leur série face aux Rangers de New York, vendredi.

L’entraîneur-chef du Canadien et les joueurs avant lui dans le vestiaire ont tous répété qu’il ne fallait pas paniquer parce que la formation montréalaise avait perdu la rencontre inaugurale par jeu blanc.

Julien a insisté sur le fait que le jeu en matchs éliminatoires devient généralement plus serré et qu’il ne se marque pas beaucoup de buts. Dans son évaluation de la défaite de 2-0 du Canadien mercredi, Julien a aussi rappelé que Henrik Lundqvist avait livré une solide performance, aidé par un peu de chance.

« On essaie de trouver les moyens pour marquer des buts. On en a parlé [jeudi] matin, on a montré des choses qui vont peut-être nous aider. Mais il faut quand même donner le mérite à leur gardien. Il a réalisé des arrêts alors que, si les bonds nous avaient été favorables, nous aurions marqué. C’est pour ça qu’il ne faut pas paniquer. Ils n’en ont marqué qu’un contre notre gardien », a déclaré Julien.

S’adressant aux journalistes pour la première fois depuis le début des séries éliminatoires, Alexander Radulov était d’avis que le Tricolore a laissé filer de belles occasions de marquer.

« Nous avons créé des occasions. Elles étaient là et Lundqvist a donné des retours. Il aurait fallu exploiter un ou deux de ces retours. »

Aucun changement

Le défenseur Alexei Emelin manquait de nouveau à l’appel lors de la séance d’entraînement de jeudi, au Complexe sportif Bell de Brossard.

Il s’est blessé au bas du corps lors du match contre les Sabres de Buffalo il y a huit jours.

Selon Julien, Emelin va mieux, mais son cas demeure très douteux en vue du deuxième duel de la série.

Tous les autres joueurs du Canadien étaient présents et Julien n’avait apporté aucun changement à sa formation par rapport au match de la veille.

Alex Galchenyuk évoluerait donc de nouveau au sein du quatrième trio, en compagnie de Steve Ott et d’Andreas Martinsen, tandis que le tandem défensif composé de Nathan Beaulieu et de Nikita Nesterov n’a pas été séparé, malgré un rendement peu convaincant.

Julien se réserve le droit d’apporter des changements d’ici le début du deuxième rendez-vous de la série.